Accueil    |    Contact

Accueil » Environnement » Les conclusions du Grenelle de l'Environnement révélées

Les conclusions du Grenelle de l’environnement sont fixées aux 24 et 25 octobre mais une présentation officielle des conclusions est prévue…le 15 décembre. Pourquoi ?

C’est Agir pour l’Environnement qui l’indique, en publiant dès maintenant les conclusions des négociations :
– Un moratoire sur les OGM durant la période où les OGM ne sont pas cultivés
– Une interdiction de l’utilisation de lampes classiques entre 2h et 3h du matin
– Une charte qui n’engage que celles et ceux qui y croient encadrant fictivement le contenu des publicités
– L’adoption d’un malus frappant les véhicules rejettant plus de 750 grammes de C02 par km
– Une diminution de 10 km/h des vitesses autorisés. sur les voies navigables
– Une loi interdisant le sursursuremballage et les vieux incinérateurs mais autorisant la construction de nouvelles unités de valorisation énergétique
– Une diminution de l’utilisation des pesticides dans le cadre d’un grand plan de promotion de l’agriculture raisonnée
– Une TVA à taux réduit pour les produits écologiques (proposée et immédiatement refusée au niveau communautaire)
– Une application de la LOTI de 1981 privilégiant le rail à la route. sauf lorsque les élus locaux réclament le contraire
– Le construction de l’EPR et de sa ligne à très haute tension et ce quoi qu’il arrive
– Un double étiquettage CO2 permettant à la grande distribution de se donner bonne conscience tout en continuant massivement à promouvoir les produits antiécologiques
– L’organisation d’un Grenelle de l’environnement
– L’application des directives européennes
– L’obligation faite aux industriels de peindre leur logo en vert
– Supprmier le principe de précaution (parce que c’est mal) grâce à une croissance durable (parce que c’est bien)

Stéphen Kerckhove, Délégué général d’Agir pour l’Environnement, indique que « le Grenelle de l’environnement tend à se transformer en un simulacre de négociation dont la vocation première est d’orchestrer un gigantesque "greenwaching" du pouvoir en place ».

On peut effectivement craindre que le laps de temps entre le 25 octobre et le 15 décembre serve aux pouvoirs publics à adapter les propositions aux demandes des différents lobbies.

Billets relatifs

5 Commentaires

  1. DUCH dit :

    je m’étonne qu’au "grenelle de l’environnement" , les constructeurs automobile n’étaient pas invités .
    poutant au lieu de faire payer encore une taxe , et donc pénaliser toujours les mêmes , nos politiques ( borloo ) et compagnie ( hulot ) feraient bien de demander aux constructeurs automobiles ce qu’ils peuvent proposer en matière de motorisations non polluantes et où en sont leurs recherches , puisque de toute façon , le Français de base sera toujours obligé de prendre son véhicule ne serait ce que pour aller gagner sa croute et pouvoir faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat grace à son travail !!!!

  2. Jack dit :

    On ne devrait même plus parler de voiture !!
    Si on appliquait notre mode de vie occidental à l’ensemble de la planète, il faudrait 4 à 5 planètes de plus !
    Notre monde capitaliste a besoin d’un changement radical. Seul un mouvemen t humaniste pourra changer la donne !
    allez écouter serge latouche. Tapez "décroissance vidéo" dans google. ça vous apprendra bien plus que les vagues orientations d’un Grenelle peu courageux et très en dessous de l’urgence de la situation.

    La véritable question à se poser : est ce que la croissance nous procure du bonheur ?

  3. Sylvie dit :

    et personne ne parle d’un élément essentiel à lier à l’environnement : comment concilier une agriculture sans engrais ni pesticides et les besoins alimentaires mondiaux qui augmentent comme jamais,par le simple fait de la population croissante ? A vouloir être plus blanc que blanc, la France risque d’être aménée à importer pour ses besoins alimentaires, de pays qui n’ont certainement pas le souci de tracabilité que l’on retrouve aujourd’hui chez nous …. Une agricultrice dégoûtée des extrèmismes qui devraient actualiser leurs connaissances du monde paysan. Venez constater le travail mené sur le terrain… A casser "du paysan", on masque les vrais problèmes : nucléaire, transports, industrie… Des postes qui n’évolueront qui si tous ensemble nous acceptons de changer nos habitudes de consommation (voiture, lumières, chauffage, etc…)

  4. Nuwanda dit :

    Prendre conscience, et faire prendre conscience.
    6 milliards bientôt 10, hum, ça vous fais pas peur??
    C’est les dictature des ‘pays du tiers monde’ qu’il faut arrêter. Après, on pourra aller tous la main dans la main.
    Parler d’environnement implique forcément une remise en cause de notre façon de vivre, à TOUS (pas seulement les occidentaux…).

    Amicalement, futur misanthrope Nuwanda

  5. Nuwanda dit :

    Prendre conscience, et faire prendre conscience.
    6 milliards bientôt 10, hum, ça vous fais pas peur??
    C’est les dictature des ‘pays du tiers monde’ qu’il faut arrêter. Après, on pourra aller tous la main dans la main.
    Parler d’environnement implique forcément une remise en cause de notre façon de vivre, à TOUS (pas seulement les occidentaux…).

    Amicalement, futur misanthrope Nuwanda