Le principe de la maison passive

En plaçant l’écologie au cœur de toutes les préoccupations, certains professionnels ont réfléchi sur l’idée de construire des maisons moins consommatrices d’énergies et surtout dégageant le moins de CO2...

Pourquoi la préoccupation environnementale est indispensable pour notre planète ?

Tout simplement parce qu’il en va de l’avenir de notre existence. La protection de l’environnement est devenue primordiale à l’heure où les ressources naturelles se tarissent, la biodiversité tend à disparaître et où la pollution gagne du terrain, mettant en péril le futur des générations à venir.

Écologie, pierre angulaire de notre existence

Tout ce dont nous avons besoin pour vivre nous vient de la Nature : l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, la nourriture que nous mangeons. Mais force est de constater que depuis la fin du XXème siècle, la dégradation de l’environnement de la Terre s’est accélérée à très grande vitesse. La faute à qui, à quoi ?

En réalité, plusieurs facteurs expliquent ce phénomène, mais on retiendra surtout deux paramètres majeurs qui sont le développement économique et la démographie.

La population mondiale augmente de façon exponentielle, ce qui implique des besoins encore plus importants. Forcément, cela va se répercuter sur l’environnement. Ces problèmes d’ordre écologique se manifestent à divers niveaux, à commencer par le sol. L’érosion causée par l’homme notamment : pollution des sols par les pesticides, déforestation, artificialisation des sols…

Au niveau de l’eau, le constat est identique. La pénurie d'eau est un danger qui pèse sur l’humanité. Elle est aggravée par le développement de l’agriculture intensive et la hausse de la population. La qualité de cette eau est aussi victime de la pollution due aux nombreux déchets chimiques et aux métaux lourds. Idem pour l’air subissant l’introduction de substances ayant des effets nocifs sur l’environnement et la santé humaine : les particules fines, les gaz chimiques toxiques, les métaux lourds sont désignés comme étant les principaux responsables du phénomène d'effet de serre entrainant le réchauffement climatique. En outre, il convient de citer le tarissement des ressources naturelles et les dégâts sur la biodiversité.

Les démarches mises en place visant à protéger l’environnement

Devant le danger qui pèse, les pays prennent des mesures pour préserver l’environnement et réduire l’impact de l’homme sur la Nature. Parmi celles-ci, les techniques permettant une meilleure gestion des déchets ont été développées. La gestion des ressources naturelles est également devenue une priorité : des incitations pour une gestion durable des forêts par exemple sont proposées conformément à des exigences imposées par des labels. Concernant la chasse et la pêche, elles sont strictement règlementées avec des quotas fixés pour permettre le renouvellement des espèces.

Le plus grand débat du XXIème siècle concerne aussi les gaz à effet de serre à l’origine du réchauffement climatique. Pour lutter contre ce phénomène, les initiatives destinées à diminuer la part des énergies carbonées au profit des énergies renouvelables comme le solaire, l’éolien, le géothermique, l'hydraulique ou encore la biomasse ont été développées et encouragées. Diminuer la consommation de pétrole, énergie carbonée très polluante, et stopper le développement du nucléaire, énergie décarbonée mais non recyclable puisqu'on ne sait pas recycler ses déchets qui resteront dangereux des milliers d'années.

Le développement durable a donc de l'avenir !