Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » Le contre-Grenelle de l'Environnement s'exprime

Paul ArièsPaul Ariès est chercheur, sociologue et l’un des initiateurs du Contre-Grenelle de l’Environnement qui s’est tenu à Lyon le 6 octobre dernier. Que pense-t-il du Grenelle de l’Environnement ?

Dans une interview à Libélyon, il revient sur cela : il parle "d’union sacrée autour du sarkozysme autour de l’écologie". Selon lui, "on ne peut résoudre la crise de l’environnement sans rapport de force avec les lobbies économiques et industriels".

A propos du gel de la construction d’autoroutes ou de grands aéroports, les nombreuses exceptions prévues vont anéantir l’objectif, selon lui. "Sur les OGM, le gel annoncé n’est en rien un moratoire", tout comme pour le bio, qui va "favoriser les bio-industries au détriment des producteurs locaux".

Pour lui, il ne s’agit pas d’ "une opération gadget", mais d’ "une façon extrêmement pensée de mettre la main sur l’écologie de la part de la droite, des milieux d’affaires, de certains milieux techno-scientistes".

2 Commentaires

  1. vincent dit :

    Même si ce grenelle de l’environnement est une premiere mondiale, il ne nous permet toujours pas de ratraper notre retard en matiere d’environnement.
    D’autre part, le fait de continuellement chercher l’affrontement avec l’economie, rend les mouvements dit ‘ecologistes’ complétement ineficaces.
    Aujourd’hui on est capable de respecter l’environnement, de creer des emplois et de permettre a des entreprises de ce développer.

  2. nathP dit :

    Il ne s’agit pas de chercher l’affrontement avec l’économie mais simplement de constater qu’il existe une réelle incompatibilité entre le système économique libéral et l’écologie.
    Bien sûr que le grenelle apportera quelque chose, mais ces mesures seront-elles à la hauteur ? Ne restons pas naïf, ne nous laissons pas impressionner par la façon dont les médias nous présentent ce grenelle.
    Au Grenelle de l’environnement, on pense qu’il faut adapter l’écologie à l’économie: les contraintes économiques, notamment celles de la mondialisation, sont prioritaires, tandis qu’au Contre-Grenelle, on pense qu’il faut adapter l’économie à l’écologie, c’est à dire déconstruire notre modèle économique qui ne fonctionne pas, afin d’avoir un nouveau rapport avec la nature et notre environnement.
    Je parle du contre-grenelle sur ce forum.
    Je cite différents intervenants, leurs analyses font réfléchir.
    .
    Ça ne tue pas d’avoir une autre vision que celle rétrécie que nous présentent les médias.