Accueil    |    Contact

Accueil » Environnement » Les vins affectés par le réchauffement climatique

Viticulture et réchauffement climatiqueLe changement climatique menace de bouleverser la carte viticole mondiale selon des experts réunis à Barcelone pour le 2ème congrès international sur le changement climatique et le vin, qui rassemble plus de 350 experts – producteurs, scientifiques, oenologues – de 36 pays, dont l’Espagne, la France, l’Australie, les Etats-Unis, la Nouvelle-Zélande et l’Australie. La réunion s’achèvera samedi par une vidéo-conférence de l’ancien vice-président américain Al Gore, toujours en lutte contre le réchauffement planétaire.

Les viticulteurs constatent déjà les conséquences du réchauffement climatique car les vendanges débutent dix jours plus tôt qu’avant dans presque toutes les régions vinicoles…

Bernard Seguin, responsable de recherches sur le climat à l’Institut national de la recherches agronomique (Inra) explique : "Le vin et la carte de la viticulture changeront d’une façon qui dépendra de la manière dont nous affronterons le réchauffement. Si la température augmente de 2 à 3 degrés, nous pourrions faire en sorte que le Bordeaux reste le Bordeaux, le Rioja le Rioja, le Bourgogne le Bourgogne. Mais si elle augmente de 5 à 6 degrés, il faudra faire face à de grands problèmes et les changements seront très rudes".

Le vin doit mûrir lentement, donc la hausse des températures, associée au manque de pluies, nuit au raisin et au vin lui-même qui a alors des concentrations en sucre plus fortes, une baisse du taux d’acidité et un PH plus élevé. La conséquences de tout cela : des vins plus durs, avec un taux d’alcool supérieur, un taux d’acidité réduit, des nuances aromatiques dépréciées, une hausse des prix dans les pays qui taxent le vin en fonction de son degré d’alcool. Du coup, la concurrence des australiens, californiens, chiliens, argentins, sud-africains et néo-zélandais, va s’accroître car ces pays sont moins affectés.

Des producteurs de Champagne achèteraient déjà des terrains dans le Sussex et le Kent (Angleterre) ! Ce n’est pas une blague. Pour vous distraire malgré tout, je vous invite à lire les "déboires d’un vigneron", qui sont eux, une blague !

Billets relatifs

2 Commentaires

  1. Tit dit :

    Du moment que ça n’a pas d’incidence sur notre bière…une fois:)
    http://www.e-citizen.tv

  2. kahouanne dit :

    super vin bio sur le site naturalcellar très bonne sélection!! 😉