Accueil    |    Contact

Accueil » Environnement » Contre la culture de deux maïs OGM : le Bt11 et le 1507

BELGIUM-EU-G8-DIMASFin octobre 2007, le Commissaire européen à l’Environnement, Stavros Dimas, s’est courageusement opposé aux grandes compagnies de l’agrobusiness en proposant l’interdiction de la culture de deux maïs OGM (le Bt11 et le 1507) développés par les firmes Syngenta et Pioneer/Dow.

Des scientifiques ont en effet démontré que la culture de ces OGM sensés combattre des insectes nuisibles au maïs pouvait provoquer des conséquences graves, notamment sur des insectes non nuisibles du maïs, comme le papillon monarque ou sur des "organismes non ciblés" comme des oiseaux. Récemment, il a également été prouvé que les écosystèmes aquatiques pouvaient aussi être affectés.

Si la proposition de Dimas était adoptée, il s’agirait d’un véritable tournant. Très favorable aux OGM, la Commission a jusqu’à présent toujours donné son feu vert aux demandes d’autorisation d’OGM. Et les autres Commissaires européens, par peur de froisser les puissants intérêts pro-OGM, notamment américains, risquent de s’opposer à l’initiative courageuse de Stavros Dimas. Mais celui-ci vient de confirmer publiquement sa position : "Le risque est trop élevé pour l’environnement selon plusieurs études scientifiques récentes, a indiqué Stavros Dimas à Bruxelles le 22 novembre. J’envisage de donner un avis négatif pour la demande d’autorisation."

Une pétition à signer à destination de Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, et aux Commissaires Dimas, Kyprianou (consommateurs), Fischer-Boel (agriculture) et Barrot (transports) circulait pour soutenir la position prise par Stravros Dimas, afin que la santé publique et l’environnement priment sur les intérêts de quelques multinationales et que les maïs Bt11 et 1507 ne soient pas autorisés.

Malheureusement, la Commission européenne a donné son feu vert le 3 mars 2008 à la mise sur le marché du maïs génétiquement modifié 1507 de la société américaine Pioneer Hi-Bred International. Ce maïs, autorisé directement pour l’alimentation humaine et pour des produits dérivés (huile), conjugue résistance aux insectes et à un herbicide…

1 Commentaire

  1. DAVIAUD dit :

    Les Commissaires européens doivent refuser la culture des OGM en plein champ .Nous devons cultiver et développer une agriculture biologique pour tous .Faire de l’europe le pôle écologique du monde .