Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » Deux élus UMP se battent contre le projet de loi OGM

Deux députés UMP contre le projet de loi OGMIls sont deux, élus de l’UMP, et accusent des parlementaires d’être manipulés par le lobby pro-OGM. En même temps, s’ouvre à l’Assemblée nationale la discussion sur le projet de loi sur les plantes transgéniques.

Le sénateur UMP Jean-François Le Grand s’explique dans Le Monde, daté du 2 avril : "Certains ont fait main basse sur l’UMP afin de défendre des intérêts mercantiles (…) La force de frappe de Monsanto et des autres semenciers est phénoménale". Il rappelle d’ailleurs "la violence des réactions de Bernard Accoyer (le président de l’Assemblée nationale) et d’autres au lendemain de l’avis rendu par le Comité de préfiguration."

Jean-François Le Grand dit avoir été lui-même "approché" par des semenciers et avoir refusé de leur parler pour rester libre. Pour lui, la question des OGM est "un combat d’arrière-garde mené par ceux qui pensent encore que l’économie l’emporte sur l’homme."

Le député UMP de Moselle François Grosdidier s’exprime lui dans Libération pour dénoncer l’activisme de la FNSEA, le principal syndicat agricole, et du lobby semencier, pour que le projet de loi soit détricoté : "Mes collègues sont grandement intoxiqués (…) Les députés ruraux sont soumis à de fortes pressions". Il évoque des "démarches individuelles faites auprès des députés ruraux, qui constituent la majorité des députés de la majorité, par les branches départementales de la FNSEA avec plus ou moins, disons, de véhémence." Il ajoute : "Certains de mes collègues, dont je tairai le nom, se sont entendus dire que leur permanence risquait d’être mise à sac", avance-t-il.

Selon lui, le gouvernement "a été totalement battu en brèche au Sénat".

Commentaires fermés