Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Archives » Des décharges de l'industrie chimique suisse très dangereuses pour l'environnement

En Suisse, des décharges que les industries chimiques et pharmaceutiques suisses ont utilisées dans les années 1950 pour se débarrasser de leurs déchets, livrent progressivement leur secret : des tonnes de déchets chimiques sont découverts à la place de déchets propres? Une pollution de l?environnement extrêmement importante.Autour de Bâle, une douzaine de décharges de ce type se répartissent entre la France, la Suisse et l?Allemagne. Ces décharges refont l?actualité car, en labourant un champ, un agriculteur du Haut-Rhin a constaté que ces déchets mélangés à des gravats remontaient à la surface? Le Groupement des industries chimiques bâloises chargé de la dépollution de décharges (GIDRB) a décidé d’agir vite pour éliminer ces déchets, mais, on évoque « 600 à 650 tonnes » de déchets solides sur 5 mètres de profondeur.

La présence de nitrobenzène (produit toxique pour le sang et le système nerveux) est pressentie.
Greenpeace avait trouvé des déchets similaires en février 2005 en plein air dans la forêt voisine. Sur le terrain, les militants de Greenpeace ont constaté que la plupart des  » dépollueurs  » ne sont pas équipés de protection. Greenpeace exige donc un arrêt immédiat des actuelles interventions jusqu’à ce que les personnels et la population soient protégés correctement.

De son côté, Greenpeace dénonce l’attitude dilettante et imprudente de la chimie bâloise après la découverte de ces déchets, et constate que les investigations en matière de décharges et de sites contaminés sont largement insuffisantes ce qui renforce les doutes quant au sérieux avec lequel Novartis, Ciba, Syngenta & Co. étudient leurs décharges.

Billets relatifs

Commentaires fermés