Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » Les biocarburants divisent l'Union Européenne

Biocarburants et Union EuropéenneMercredi 7 mai à Bruxelles, les Vingt-Sept pays de l’Union Européenne n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur un durcissement des critères susceptibles d’encadrer la production de biocarburants destinés à couvrir 10 % de la consommation des transports d’ici à 2020.

La France, l’Allemagne et des nouveaux Etats membres souhaitent des filières nationales de production avec des critères rigoureux afin de limiter l’impact des agrocarburants sur le prix des produits alimentaires, ou la déforestation, tandis que le Royaume-Uni, les Pays-Bas, ou les pays scandinaves misent sur les importations pour combler leurs besoins, dans un esprit de libre commerce pour éviter les risques de contentieux auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le commissaire chargé de l’énergie, Andris Piebalgs a déjà proposé d’interdire les agrocarburants en provenance de régions indispensables à la biodiversité, ou menacées de déforestation. Aussi, une option consiste à obliger l’ensemble des producteurs, et non plus les pays fournisseurs, à respecter une série de standards en matière de droits sociaux, de pollution de l’air, de l’eau, ou des sols.

Par ailleurs, les pays scandinaves et le Royaume-Uni ne veulent certifier que les produits permettant une réduction de 50 % des émissions de CO2 par rapport aux énergies fossiles, tandis que la France, souhaite s’en tenir au seuil actuel de 35 % jusqu’en 2015-2020, afin de développer leur production en attendant les agrocarburants de seconde génération.

Le conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU, Jeffrey Sachs, a appuyé les propos des détracteurs des agrocarburants, lorsqu’il a déclaré que les programmes de promotion adoptés en Europe et aux Etats-Unis "n’ont pas de sens dans des conditions de famine mondiale". Mariann Fischer Boel, la commissaire en charge de l’agriculture a vivement réagi en assurant que l’envolée du prix des céréales est essentiellement liée au développement de l’Inde et de la Chine, aux mauvaises conditions climatiques, ou à la spéculation et regrettant que "les biocarburants semblent être devenus un bouc émissaire".

Les biocarburants : une fausse bonne idée, décidément…

Commentaires fermés