Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » 9ème Conférence des signataires de la Convention sur la diversité biologique

Convention sur la diversité biologiquePour la 9ème Conférence des signataires de la Convention sur la diversité biologique, 191 pays sont réunis à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 30 mai 2008, à Bonn (Allemagne), sous l’égide des Nations unies, pour tenter de trouver des solutions à la destruction effrénée de la faune et de la flore à l’échelle planétaire.

En 2002, lors du Sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg, des objectifs avaient été fixés pour réduire de manière significative le rythme d’appauvrissement de la biodiversité d’ici à 2010. Il s’agit aujourd’hui de faire le point… On parle de la création d’un "GIEC de la biodiversité", comme le GIEC sur l’évolution du climat.

La communauté internationale est actuellement confrontée à une grave crise alimentaire, à des émeutes de la faim, à une flambée du prix des produits de base (blé, maïs, riz), à une progression inquiétante du prix des céréales utilisées pour les biocarburants et l’alimentation du bétail, alors que la demande en viande est en forte croissance dans les pays en développement.

Selon Ahmed Djoghlaf, secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, "la rénovation de la diversité agricole des cultures et du bétail soutenue par un système de soutien naturel et fonctionnel de la communauté internationale est la meilleure solution à long terme pour répondre aux défis alimentaires mondiaux", ajoutant que "l’agriculture est considérée comme un excellent exemple de la façon dont les activités humaines affectent profondément le système écologique de la planète", puisqu’"au cours des 50 dernières années, les humains ont modifié les écosystèmes le plus rapidement et le plus profondément qu’au cours de toute autre période de l’histoire humaine".

Les 191 pays réunis parleront aussi de la déforestation, sachant que, chaque minute, 20 hectares de forêts disparaissent de la surface du globe et que, chaque année, plus de 10 millions d’hectares de forêts sont détruits. Au total, selon les chiffres de l’ONU, 16.306 espèces animales ou végétales sont menacées d’extinction sur 41.415 espèces mises sous surveillance parmi 1,9 million connues dans le monde.

Il y a effectivement des mesures efficaces à prendre…

1 Commentaire

  1. babakhali abdedaim dit :

    La diversité biologique, nommée aussi la ‘biodiversité’, est une des fondations de la vie sur notre planète. C’est sa richesse qui nous fournit tous ce dont nous avons besoin pour subsister, entre autres des vivres, des vêtements et des médicaments. La diversité biologique ne se borne pas aux espèces en tant que telles, mais elle concerne également la diversité des communautés de vie et de leurs habitats naturels.
    La disparition des écosystèmes causée par les activités d’exploitation nouvelles donne lieu à des préoccupations sérieuses. Cet appauvrissement de la diversité biologique constitue, à côté des changements climatiques, le deuxième grand défi mondial d’importance cruciale pour la survie de l’humanité. Ce fut la raison pour laquelle, lors du Sommet Mondial pour le Développement Durable à Johannesburg en 2002, les chefs d’états et de gouvernements décidèrent de réduire de manière significative le taux d’extinction d’espèces jusqu’en 2010.
    Or, nous à Bonn aussi, nous voulons attirer l’attention sur cet objectif qui nous regarde tous: la préservation et la conservation de la diversité irremplaçable de notre planète sous tous ses aspects. .d’informations au sujet de la ‘diversité biologique’ qui sera continuellement élargi. Ces informations se proposent d’informer un grand nombre en même temps de plateforme d’échange à tous ceux à Bonn qui envisagent d’organiser leurs propres activités en la matière.