Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » Simulation du réchauffement climatique sur Google Earth

Google EarthMétéo France anglais, le Met Office, propose un "calque" informatique qui change le logiciel Google Earth en une sorte de thermomètre global montrant l’altération environnementale provoquée par le réchauffement climatique.

Il s’agit d’un petit fichier informatique qui s’ouvre dans Google Earth, et qui permet de voir les continents représentés en dégradés de fausses couleurs, variant du bleu pâle au carmin, en fonction de la géographie et de l’avancement du temps (simulation possible jusqu’à 2100).

Le Met Office a bâti un scénario d’émissions moyennes de gaz à effet de serre sur le siècle. En 2100, les couleurs les plus chaudes (donc le réchauffement le plus fort) sont visibles en Arctique et en Europe du Nord, alors que l’Afrique semble beaucoup moins "réchauffée" que nombre de régions.

Cela ne signifie pas que l’Afrique sera peu affectée. Mais les bouleversements dans la pluviométrie ne sont pas pris en compte ici. Il faudrait des "calques" montrant les effets collatéraux et régionaux de l’augmentation des températures, comme les changements de régime des précipitations, mais aussi la réduction des glaciers, l’augmentation du niveau des mers, etc.

Le British Antarctic Survey vient de développer un tel "calque". Des universités, des centres de recherches ou des associations ont ainsi déjà imaginé et rendu publics des "calques" modélisant l’évolution géographique au cours du temps des foyers infectieux de certaines maladies, indexant les principaux barrages ou encore les grandes marées noires…

Google Earth est un bel outil pour donner des informations environnementales !

Commentaires fermés