Accueil    |    Contact

Accueil » Environnement » La Convention de Bâle à Bali se penche sur les déchets dangereux

Recyclage des téléphones portablesLa Convention de Bâle, qui s’est ouverte hier à Bali pour 5 jours, doit se pencher sur les déchets dangereux, et plus particulièrement, sur le recyclage des téléphones portables usagés : "La réunion de Bali va envisager l’adoption de nouvelles directives techniques pour une gestion respectueuse de l’environnement des téléphones cellulaires usagés ou en fin de vie".

Les experts de la Convention de Bâle veulent aussi initier un Partenariat pour agir sur les équipements informatiques (PACE) visant à une meilleure gestion des déchets issus des ordinateurs.

Dans un autre domaine qui concerne la question du démantèlement des vieux navires, ils veulent clarifier "les conditions légales pour envoyer à la ferraille des navires obsolètes".

La Convention de Bâle "pour le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux", entrée en vigueur en 1992, pose le principe que chaque pays est responsable de la gestion de ses propres déchets et conditionne leur exportation à l’accord préalable de l’Etat destinataire. Comme l’a indiqué le ministre indonésien de l’environnement, Rachmat Witoelar, "en raison de sa nature d’archipel, avec le deuxième plus long rivage côtier du monde, l’Indonésie est vulnérable au trafic transfrontalier illégal de déchets toxiques"…

Billets relatifs

Commentaires fermés