Accueil    |    Contact

Accueil » Environnement » La Russie commence à se préoccuper de l'environnement

Le président russe, Dmitri Medvedev, a fixé comme objectif une réduction de 40 % de la quantité d’énergie utilisée en Russie d’ici à 2020, dans un discours, le 3 juin 2008. Le 3 juillet 2008, Vladimir Poutine a exigé que plusieurs sites olympiques installés pour les Jeux d’hiver de 2014, initialement prévus en montagne dans une zone écologique protégée, soient déplacés.

En septembre prochain, la Douma examinera un projet de loi sur l’écologie, favorisant les investissements dans les énergies alternatives et les équipements verts.

Des usines fabricant de grandes quantités de produits chimiques, qui ont causé d’irréparables dommages aux sols et aux nappes phréatiques, ont atteint des niveaux de pollution délirants : 3 millions de personnes seraient forcées de vivre dans des zones avec des niveaux dangereux de pollution, selon Greenpeace Russie. Le traitement des déchets, les modes de transport ou le chauffage ne font l’objet d’aucune sensibilisation auprès de la population habituée à dépendre du gaz et du pétrole…

Selon WWF, la demande d’eau en Asie centrale pourrait dépasser les réserves en 2010. Un problème alimentaire grave, dû à une baisse de production de blé, pourrait toucher la population à cause d’une plus grande aridité des sols, du réchauffement climatique.

Il y a urgence en Russie…

Billets relatifs

Commentaires fermés