Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » Les défenseurs de l'environnement gagnent contre les villas de luxe en Corse

Pas de villa en Corse pour SéguélaVendredi, le Conseil d’Etat a donné raison aux défenseurs de l’environnement qui voulaient empêcher la construction sur la presqu’île de Cala Longa, près de Bonifacio (Corse-du-Sud), de plusieurs villas de luxe, dont celle du publicitaire Jacques Séguéla.

Le juge des référés du tribunal administratif de Bastia avait autorisé, par ordonnance du 17 avril 2008, la reprise des travaux de terrassement de la villa de 568 m² que Jacques Séguéla voulait faire construire sur un terrain de deux hectares dans un secteur vierge de la presqu’île, et avait refusé en même temps la suspension de ceux réalisés à proximité pour Marc Sulitzer (2.064 m²), un cousin de l’écrivain Paul-Loup Sulitzer.

Me Benoist Busson, l’avocat de l’Association bonifacienne Comprendre et Défendre l’Environnement (ABCDE), avait porté l’affaire au Conseil d’Etat pour obtenir l’annulation de cette ordonnance.

Le conseil d’Etat a relevé "un doute sérieux quant à la légalité du permis de construire", au regard du Code de l’urbanisme, stipulant à son article 146-4 que dans les communes du bord de mer "l’extension de l’urbanisation doit se réaliser (…) en continuité avec les agglomérations et villages existants". Or, le terrain à bâtir de Jacques Séguéla "est situé dans un secteur éloigné de toute agglomération, caractérisé par un habitat épars et un nombre très réduit de constructions". Ainsi "le juge des référés a entaché sa décision d’une erreur de droit".

L’ordonnance du juge du tribunal administratif est donc annulée et les travaux, de fait, suspendus. Me Busson souligne que "l’essentiel des permis de construire qui ont été délivrés depuis un an (par la municipalité de Bonifacio) ont été attaqués" devant les tribunaux. Suite à cette décision de vendredi, ils pourraient se voir annuler. Au moins 7 villas seraient concernées…

Billets relatifs

Commentaires fermés