Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » Une action de Greenpeace "légalement justifiée" en Grande-Bretagne

Action de Greenpeace justifiéeMercredi 10 septembre 2008, la justice britannique a estimé qu’une action de l’organisation écologiste, Greenpeace, était "légalement justifiée". Les faits remontent à octobre 2007, lorsque six militants avaient pris d’assaut la cheminée, haute de 200 m, de la centrale au charbon de Kingsnorth (Kent), pour y peindre en grandes lettres blanches le prénom du premier ministre, Gordon Brown, avec pour but d’arrêter l’usine.

Selon le jury, les dégâts causés étaient motivés par une juste cause, dont les conséquences pourraient avoir un coût bien plus important : entre 30.000 livres (37 688 euros) estimés par l’opérateur E.ON et la sauvegarde de la planète, c’est évident ! Le numéro un allemand de l’énergie avait en projet de construire une nouvelle centrale sur le site de Kingsnorth pour un investissement de 1,5 milliard de livres (1,89 milliard d’euros).

Jim Hansen, climatologue en chef de la NASA et conseiller de l’ancien vice-président américain Al Gore, est venu témoigner. en disant que les 20 000 tonnes de dioxyde de carbone émises quotidiennement par la centrale de Kingsnorth pourraient être responsables de la destruction de 400 espèces, il a convaincu le jury.

En Grande-Bretagne, déjà en 2000, des militants de Greenpeace, qui avaient détruit des cultures d’OGM dans le Norfolk, avaient été relaxés pour des motifs similaires. En outre, 5 militants qui avaient occupé un incinérateur avaient été déclarés non coupables. Si ces précédents pouvaient se multiplier et finir par s’imposer !…

Commentaires fermés