Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » Sarah Palin et l'environnement : pire que Bush

Sarah Palin et l'environnementSarah Palin a reçu le "Rubber Dodo Award 2008" (le prix "dodo en caoutchouc", le dodo étant une espèce d’oiseau disparue à la fin du XVIIe siècle) de la part de l’ONG environnementaliste américaine Center for Biological Diversity. Elle a engagé des actions en justice contre la reconnaissance du statut de l’ours polaire comme espèce menacée et a nié à plusieurs reprises la responsabilité de l’homme dans le changement climatique.

L’administration fédérale américaine a en effet récemment inscrit l’ours polaire sur la liste des espèces menacées. Et Sarah Palin, en tant que gouverneur de l’Alaska, a porté plainte contre l’administration Bush, estimant que la protection des ours était déjà assuré et qu’il n’existait pas de preuve d’une menace pesant sur cet espèce arctique puisque l’étendue de la fonte des glaces à venir n’était pas prévisible. Pour Kieran Suckling, directeur du Center for Biological Diversity, c’est le monde à l’envers : "Nous nous retrouvons au tribunal à défendre l’administration Bush, c’est quand même extraordinaire lorsqu’on sait que celle-ci ne se distingue certainement pas pour ses engagements pour l’environnement."

La préoccupation de Sarah Palin est de développer les forages pétroliers en Alaska, alors, son inquiétude pour la fonte des glaces record enregistrée cet été en Arctique, est inexistante… Mardi, dans une interview à la chaîne américaine CBC, elle affirmait : "Je ne vais pas imputer le changement climatique seulement à toutes les activités humaines, parce que l’évolution de la météorologie sur terre est cyclique". C’est comme si elle disait : "ne touchez pas à l’industrie pétrolière", explique Kieran Suckling.

Lors du débat Palin-Biden, elle a à nouveau plaidé en faveur de l’exploitation du pétrole américain, afin que les Etats-Unis puissent devenir indépendants des ressources énergetiques étrangères. Le sénateur Biden, lui, a insisté sur les bienfaits des énergies renouvelables et a accusé le sénateur McCain d’avoir voté à plusieurs reprises contre ces sources d’énergie alternatives.

Cela ne plaide pas en faveur des femmes en politique, et ça fait peur. Espérons que les américains feront le bon choix…

Billets relatifs

2 Commentaires

  1. Tom dit :

    Elle est en effet terrible…
    Si au moins ce n’était qu’au niveau écologique!
    Dans 10 jours, on saura à quoi s’en tenir 🙂

    en attendant, enjoy!
    http://www.youtube.com/watch?v=6MJC

  2. S.Palin_en_tôle dit :

    Une vrai dingue cette bonne femme. Si au moins au lieu de penser à son argent sale elle pensait au peuple. Elle préfère pourrir la planète pour de l’argent que prévenir et agir pour l’avenir. C’est pour moi, le genre de personne a qui on ne devrait donner aucune pitié. Elle veux détruire la planète, qu’on la détruise elle. Comment peut-on mettre ce genre de personne a un poste gouvernemental. Donnez là en nourriture aux ours qu’elle veut tuer. Comme ça, la vengeance de la nature sera rétablie.