Accueil    |    Contact

Accueil » Environnement » La taxe carbone en Suède : des résultats positifs

La taxe carbone sur la consommation d’énergie a été instaurée en Suède en 1991. Depuis 18 ans, force est de constater que cet impôt ne tue pas la croissance. Depuis l’introduction de la taxe, les rejets suédois de gaz à effet de serre ont été réduits de 9 %, alors que, dans le même temps, la croissance économique était de 48 %. "Cette taxe ne gêne donc en rien la croissance", en déduit Mattias Johansson, porte-parole du ministère suédois de l’environnement.

Hier, la Suède a pris la présidence de l’Union européenne (UE) pour six mois. Elle va donc essayer de convaincre ses partenaires européens d’instaurer une taxe carbone, chacun dans son pays en la maîtrisant lui-même : une TVA carbone en quelque sorte, mais pas une taxe européenne.

La taxe carbone rapporte chaque année à l’Etat suédois 15 milliards de couronnes (1,4 milliard d’euros). En 1991, lors de son lancement, son montant était de 27 euros par tonne de CO2. Aujourd’hui, il atteint 108 euros par tonne.

Une taxe carbone reprend le principe du pollueur-payeur. Le gouvernement actuel de centre-droit, comme le patronat suédois, pas favorables au départ, s’y sont finalement convertis.

En France, la contribution climat-énergie (CCE), destinée à lutter contre le réchauffement climatique en taxant l’utilisation des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz…), pourrait aboutir dès 2010, en fonction des recommandations du groupe d’experts présidé par l’ancien premier ministre Michel Rocard, qui se réunit pour la première fois aujourd’hui et demain.

Billets relatifs

1 Commentaire

  1. papyfr78 dit :

    Je suis pour le principe de la taxe carbonne mais ne comprend pas le mécanisme qui est mis en place.Elle n’encourage pas les mutations elle n’encourage que les économies d’energie pour ceux qui vont payer et après ?Je n’y vois pas de politique globale de mutation vers les énergies non poluantes ,personnellement je n’investirais pas pour acheter une voiture électrique ni pour passer au tout électrique ni pour circuler à vélo ni pour installer des capteurs solaire ni heolienne ni récupérateur de chaleur ni cultiver mes légumes bio je n’y suis pas "interessé"et quel investissement pour moi ! pour économiser cette taxe,on ne compte que sur mon civisme.Comment voulez vous que le particulier ou l’industriel change dans un monde ou l’argent reste le moteur .Le systhème n’est pas auto alimenté (voir cours d’electricité) il va s’arréter (exemple le bonus malus.)