Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » Pas d'accord sur le réchauffement climatique au G8

Accord Climat au G8 d'AquilaLes dirigeants des pays du G8 et leurs homologues de grands pays émergents ne sont pas tombés d’accord sur la lutte contre le réchauffement climatique, hier.

Le Forum des principales économies (MEF) – qui regroupe les pays du G8 (Etats-Unis, Canada, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Russie), du G5 (Chine, Inde, Afrique du Sud, Brésil, Mexique), plus l’Australie, la Corée du Sud et l’Indonésie – s’est rallié à la déclaration du G8 qui estimait que "l’augmentation de la température moyenne globale ne doit pas excéder 2 °C par rapport au niveau pré-industriel". Cette limite de 2 °C pourrait être reprise dans le futur accord mondial de lutte contre le réchauffement qui sera négocié en décembre à Copenhague, sous l’égide de l’ONU.

Cependant, le Forum des principales économies n’a pas voulu s’engager sur une réduction de moitié des émissions mondiales d’ici à 2050, estimant qu’il fallait "identifier un objectif commun de réduction des émissions de gaz à effet de serre" d’ici à cette date.

Barack Obama a demandé aux "pays en voie de développement", qui "ont des inquiétudes réelles et compréhensibles quant au rôle qu’ils joueront dans cet effort", à avoir une "participation active (…) parce que les projections prêtent à ces pays la majeure partie des émissions dans l’avenir". "Nous sommes d’accord pour dire que les pays développés comme le mien ont la responsabilité historique d’être à la tête de cet effort", a néanmoins reconnu le président américain, promettant que "par le passé les Etats-Unis ont parfois failli à leurs responsabilités". "Que les choses soient claires, cette époque est révolue", a-t-il tenu à assurer.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a regretté, lui, l’absence d’engagements à moyen terme des grande économies : "les dirigeants du G8 avaient une occasion unique qui risque de ne plus se représenter"

1 Commentaire

  1. atmosphère dit :

    Dur dur de trouver un accord