Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Archives » Le réacteur nucléaire à la Libye fait réagir les anti-nucléaires

Après la libération de Libye des infirmières bulgares, on a appris que la France fournirait un réacteur nucléaire à la Libye. Le Parti Socialiste, Les Verts et des organisations de défense de l’environnement ont critiqué cette décision.Ce réacteur est normalement destiné à alimenter une usine de dessalement d’eau de mer : cependant, il s’agirait bien d’une contrepartie en matière nucléaire à la libération mardi de cinq infirmières bulgares et d’un médecin d’origine palestinienne détenus en Libye depuis huit ans.

Pour Yann Wehrling, porte-parole des Verts, « les raisons humanitaires ou les droits de l’Homme ont bon dos ».

Pour le Réseau Sortir du nucléaire, « Livrer un réacteur nucléaire à un dictateur est irresponsable. M. Kadhafi a certes fini par libérer ses otages bulgares mais il n’en reste pas moins un dangereux dictateur ».

Pour Greenpeace, « après Giscard d’Estaing et Chirac qui avaient conclu des accords avec l’Iran du Shah, l’Irak de Saddam Hussein ou l’Afrique du Sud de l’apartheid, c’est au tour du gouvernement sarkozyste de se lancer dans la dissémination nucléaire ».

Pour Frédéric Marillier, responsable du nucléaire à Greenpeace France, « A travers cet accord, ce sont les vieux démons de la diplomatie atomique française qui ressurgissent ».

Sortir du nucléaire évoque également la vente à la Chine de deux réacteurs nucléaires par le groupe français Areva, estimant « que c’est dans les dictatures que la France vend des réacteurs nucléaires ».

Commentaires fermés