Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Transport » Chez Google, la protection de l'environnement n'est qu'une image

L’image très « cool » des fondateurs de Google en lutte contre le réchauffement climatique est brutalement ternie par les révélations du New York Times, rapportées par Les Echos.Les deux milliardaires californiens, Sergeï Brin et Larry Page, ont obtenu le privilège de « garer » leurs jets privés sur un aérodrome de la Nasa, normalement fermé aux avions privés, situé juste à côté de leur bureau de Mountain View, pour la modique somme de 1,3 million de dollars par an…

Ils ont un Boeing 767 « perso » réaménagé en nid douillet, cosy et branché : bar, salle de sport, jacuzzi, lits « king size » (conçu normalement pour transporter 180 personnes), ainsi que deux avions d’affaires Gulstream « de fonction »

Même si Google prête à la Nasa de la matière grise et des moyens informatiques pour ses programmes de recherche, cela fait un peu tache, car les voyages d’affaires du top management de Google ne font pas que du bien à la planète et sont en contradiction avec les récents efforts déployés par Google dans les « greentech ».

Google vient d’investir 10 millions de dollars pour encourager le transport « vert ». Elle finance la start-up Tesla Motors qui ambitionne de développer la voiture électrique du futur. Et elle a couvert les toits de son « Googleplex » de panneaux solaires…

Ses milliers de serveurs en batterie consomment plusieurs dizaines de mégawatts, majoritairement produits par de vieilles centrales au charbon des quelles émanent des milliers de tonnes de CO2…

Billets relatifs

Commentaires fermés