Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Archives » Des fuites radioactives suite au séisme du Japon

Le séisme de magnitude 6,8 sur l’échelle de Richter, survenu à Niigata lundi 16 juillet 2007, a provoqué un incendie et une légère fuite radioactive dans l’une des plus grandes centrales nucléaires du monde, celle de Kashiwazaki-Kariwa, au nord-ouest de Tokyo et située à proximité de l’épicentre du séisme.Quelques heures après, un second violent séisme, de magnitude 6,6 sur l’échelle de Richter, est survenu en mer du Japon au large de la région de Fukui.

Au Japon, les centrales nucléaires doivent respecter des normes architecturales très strictes puisqu’elles sont censées résister à des séismes d’au moins 7,75 sur l’échelle de Richter.

De l’eau contenant de la matière radioactive a fui, sans qu’aucun employé ne soit exposé à des radiations. Il est dit que « la fuite est bien en dessous des niveaux qui pourraient affecter l’environnement », mais est-ce réellement rassurant ?

Billets relatifs

Commentaires fermés