Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Archives » Le gouvernement soutient la mode éthique

Le gouvernement publie un « mémento de la mode éthique », dans le but de faire respecter les droits de l’homme dans les processus de production textile.

A l’occasion du salon Prêt-à-Porter de Paris, le ministère de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du logement a voulu rappeler les droits des travailleurs et mettre en lumière des initiatives de production éthique.

« Symbole de futilité, de la société de consommation à son paroxysme, la mode véhicule des valeurs a priori peu équitables (tous les peuples n’y ont pas accès) et peu éthiques (les entreprises du textile sont particulièrement touchées par les accusations de dérives sociales dans les pays à bas coût de main d’oeuvre) » souligne le mémento.

« synonyme d’éphémère et de versatilité, vouée à des cycles courts saisonniers », la mode « paraît difficilement associable au développement durable. »

Le ministre délégué à l’Industrie, François Loos, constate l’engouement des consommateurs pour la mode éthique, même si elle ne représente que moins d’1% du CA de l’industrie textile.Progressivement, des initiatives se développent : La Redoute produit en « équitable » 5% de son volume de pièces de prêt-à-porter, Armor Lux fournira en 2007 des uniformes « éthiques » aux postiers, huit marques françaises sont agréées par l’association Max Havelaar pour commercialiser des produits fabriqués à partir de coton équitable.

« Si vous êtes prêts à monter une charte, une labellisation, un système qui garantisse aux consommateurs que oui, ça c’est vraiment du commerce éthique, eh bien moi j’aiderai à le faire », a indiqué le ministre aux représentants des entreprises.

Billets relatifs

Commentaires fermés