Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Archives » l?Institut français de l?environnement (IFEN) évalue la dépense de protection de l?environnement en 2004

Les dépenses d?investissement augmentent dans le secteur de la gestion des pollutions, puisque la recherche d?une meilleure prise en compte de l?environnement devient primordiale. Cette augmentation de 7,4% en moyenne annuelle depuis 2000, s?explique par une réglementation de plus en plus exigeante. En 2004, les communes ou leurs groupements, ont réalisé 91% des investissements dans le domaine de l?assainissement et 80% dans celui des déchets municipaux.Pour les ménages, les dépenses consacrées à l?assainissement des eaux usées et à la gestion des déchets ont fortement progressé depuis quinze ans : 7,2% par an, en valeur, sur la période 1990-2004. 85% sont constituées du paiement pour les services publics collectifs auxquels les ménages ont accès. Sur la facture d?eau, la partie assainissement et la taxe d?enlèvement des ordures ménagères, ont progressé de plus de 8% en moyenne par an depuis 1990, alors que les volumes d?eau consommée ont peu évolué.

Les entreprises maîtrisent mieux ces dépenses qui n?ont progressé en moyenne que de 4,6% par an, en valeur, sur la même période. La prise en charge interne de la gestion de leurs pollutions ou le recours à des services extérieurs de protection de l?environnement expliquent cela. L?amélioration des processus de production et les efforts de prévention, réduction ou valorisation motivent ces dépenses.

D?une façon générale, en 2004, la gestion des eaux usées et des déchets continue de représenter l?essentiel (68%) de l?effort financier des différents acteurs pour la protection de l?environnement. Depuis 2000, l?ensemble de la dépense a progressé moins vite qu?au cours des années 90 (+4% contre 6,5). Sa croissance se rapproche désormais de celle de l?économie nationale.

Voir le site de l’IFEN

Commentaires fermés