Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » Les procés de José Bové et des faucheurs volontaires de maïs OGM reportés

A cause du Grenelle de l’Environnement, José Bové et les faucheurs volontaires sont assurés de ne pas comparaître, au moins provisoirement, devant les tribunaux.José Bové devait répondre de ses actes devant deux tribunaux dans les semaines à venir : à Carcassonne (Aude) aujourd’hui, et à Villefranche-de-Lauragais (Haute-Garonne) les 2 et 3 octobre. 58 autres faucheurs volontaires, sans José Bové cette fois-ci, doivent être par ailleurs jugés à Chartres (Eure-et-Loir) le 9 octobre prochain. Or, les procureurs de la République de Carcassonne et de Toulouse ont demandé le report des deux premiers procès.

Le représentant du ministère public de Carcassonne explique que cette demande de report est directement liée au Grenelle de l’environnement. Le procureur de Toulouse explique le report en raison de problèmes d’organisation et notamment d’un « sous-effectif de magistrats du siège ». Sa candidature à l’élection présidentielle avait déjà provoqué un premier report des comparutions.

En réalité, les organisations écologistes les plus engagées dans la lutte anti-OGM auraient en fait lié leur participation au Grenelle à la suspension des poursuites contre leurs sympathisants.

Ce sont bien les faucheurs dans leur ensemble qui bénéficieraient d’une pause judiciaire. Si le report, à Chartres, devait être obtenu, cela montrerait que les faucheurs bénéficient d’un geste des autorités.

Huit faucheurs ont, par ailleurs été interpellés et placés en garde à vue hier en Loire-Atlantique et dans le Maine-et-Loire, mais le parquet d’Angers a aussitôt précisé qu’elles devaient « être remises en liberté » rapidement et convoquées ultérieurement…

Des signes en faveur des faucheurs ?!

Billets relatifs

Commentaires fermés