Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » OGM : José Bové prêt à une grève de la faim

Jose-BoveJosé Bové a déclaré au journal Le Monde, samedi dernier, qu’une quinzaine d’opposants aux cultures transgéniques pourraient commencer une grève de la faim si le Grenelle de l’environnement n’adoptait pas un moratoire sur les OGM, mais un gel temporaire des cultures.

Ils ne veulent pas que la France autorise à nouveau le maïs MON 810 – le seul actuellement autorisé à la culture en Europe -, ainsi que d’autres maïs transgéniques s’ils obtenaient leur autorisation au niveau européen. Selon José Bové, "Il y a consensus général sur le risque de contamination et opposition de l’ensemble de la population aux OGM : le pouvoir politique doit en prendre acte".

La veille, la FNSEA disait "accepter le principe d’un gel sur les cultures OGM" à condition qu’une loi soit votée et ses effets applicables avant les prochains semis du printemps 2008."

Parviendra-t-on à gagner le droit que les agriculteurs produisent sans OGM et que les consommateurs consomment sans OGM ?

5 Commentaires

  1. allanspeed dit :

    José Bové est un citoyen qui,dans l’adversité, se soucie de problèmes relevant de l’intérêt général(la question des OGM notamment).Pour ce faire José Bové s’est exposé à plusieurs reprises aux foudres de nos dirigeants politiques comme de nos élites,en subissant les affres de la prison,en voyant sa candidature à la Présidence de la République menacée jusqu’au dernier moment,en bénéficiant d’une piètre couverture médiatique lors de la campagne électorale,en disparaissant quasiment de la scène publique.Pourtant,tout le monde ou presque(experts et savants compris exceptés quelques tristes sires en mal de parti politique) s’accorde à reconnaître aujourd’hui que les OGM posent un réel problème de santé publique.Doit-on se soumettre servilement aux lois de la finance et du marché en attendant gentiment les effets néfastes sur nos organismes pour admettre dans quelques décennies,lorsque les cultures seront converties aux organismes génétiquement modifiés,que l’on s’est trompé,que l’on a pris inutilement des risques,que l’on a menacé les générations futures ?Lorsqu’un risque est avéré et que des scientifiques qui ne peuvent être soupçonnés d’esprit partisan se sont prononcés il faut,au moins,suspendre son jugement,s’en remettre au principe de précaution,c’est-à-dire adopter le fameux moratoire.Dans le cas contraire il y a non-assistance à Humanité en danger.Je serais tenté,pour ma part,de dire merci à José Bové d’avoir pris des risques pour nous tous et de suggérer à nos dirigeants de regarder d’un peu plus près cette affaire en ayant pour principe de ne jouer ni avec nos vies ni avec notre santé.Qu’un candidat à la Présidence de la République en vienne à mettre sa vie en danger pour l’humanité me fait définitivement penser que décidément l’autoritarisme administratif n’est pas près de disparaître dans le pays de Voltaire,d’Hugo et d’Ambroise Croizat.Lors de la campagne électorale passée Ségolène Royal a fini par se ranger à l’avis de José Bové,en adoptant le principe du moratoire.Antérieurement,sur une question analogue, Lionel Jospin avait eu une position éclairée et sage.De plus il est quelque peu paradoxal de vanter ici et là les mérites de l’agriculture biologique,de l’alimentation équilibrée,des régimes diététiques de toutes sortes et en même temps de promouvoir des cultures dont on sait déjà qu’elles présentent des risques certains pour nos organismes.Le « catastrophisme éclairé »voudrait que l’on n’attende pas des épidémies et autres pandémies en chaîne(animales et humaines)pour réagir,c’est dire mettre à profit nos connaissances,le fruit de nos recherches(en nous appuyant sur une Recherche non pas moribonde mais dynamique).Or,en la matière,tout incite à la prudence.Qui plus est,le problème auquel s’est courageusement attaqué José Bové est en quelque sorte l’arbre qui cache la forêt.Mettre en cause les OGM,en France,en 2007,c’est tout à la fois soulever un problème de démocratie(avec la prison à la clé)c’est-à-dire de rapport entre les citoyens et le pouvoir politique,c’est poser la question du rôle de nos élites(scientifiques,technocratiques,politiques),c’est interroger l’action des médias dans une société démocratique(quelle transparence des informations,quel contenu scientifique pour ces informations ?),c’est enfin affirmer un principe intangible,celui du droit universel à vivre dignement et humainement.José Bové représentant indomptable de l’universalité des droits humains,Don Quichotte d’une Humanité déboussolée qui se perd dans des querelles intestines sans fin,dans de stériles combats d’appareils,dans le refus obstiné des Lumières ?Revenons vite à l’essentiel,à ce qui nous rapproche de l’universalité humaine.Bonnes fêtes de fin d’année quand même en espérant que vos belles assiettes décorées à l’ancienne ou d’un beau style design ne se tranforment pas en mangeoires.
    Good night and good luck.

  2. Philippe dit :

    Je suis persuadé que seule une manifestation citoyenne d’ampleur est susceptible de faire basculer le gouvernement :

    – Le risque OGM est bien compris,
    – il est admis par tous que c’est un risque élevé,
    – que ce n’est pas une solution mais un problème supplémentaire qui vient s’ajouter à l’insécurité alimentaire ( . )

    mais le gouvernement est pressurisé par le lobbying des OGMs et des financiers.

    Seule une manifestation citoyenne d’ampleur fera bouger les positions.

    Concrètement : est-il possible de se joindre à la grève de la faim lancée par José Bové ? Comment procéder pour lui poser la question ?

    Philippe
    auditeur au Collège des Hautes Etudes du Développement Durable

  3. linazard dit :

    Bonjour
    J’ai reçu les infots que c’est rendez vous à 10h sous la tours effel le jeudi 3 janvier pour une grève de la faim illimitée !
    J’y serai et jespère que nous seront nombreux !
    L’union fait la force !!
    Amicalement
    Bernard linazard (vidéo youtube)

  4. VunnyVy dit :

    Monsieur Bové,

    Les éléphants de Thailande ont fouillé le Tsunami avant qu’il arrive, les insectes ne mangent pas de maïs OGM. Pourquoi ?

    Pour ma part, peut-être les animaux et les insectes ont meilleurs odorat et ouïe que nous, pauvres humains !

    Les insectes ne mangent pas le maïs OMG, pour ma part parce qu’ils détectent du poison, ou dieu sait quoi dans le maïs.

    Pour moi, je ne mange pas ce type de nourriture, je préfère suivre le conseil des insectes.

    Bien à vous

  5. VunnyVy dit :

    Monsieur Bové,

    Les éléphants de Thailande ont fuient le Tsunami avant qu’il arrive, les insectes ne mangent pas de maïs OGM. Pourquoi ?

    Pour ma part, peut-être les animaux et les insectes ont meilleurs odorat et ouïe que nous, pauvres humains !

    Les insectes ne mangent pas le maïs OMG, pour ma part parce qu’ils détectent du poison, ou dieu sait quoi dans le maïs.

    Pour moi, je ne mange pas ce type de nourriture, je préfère suivre le conseil des insectes.

    Bien à vous