Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » Que devient l'agriculture bio après le Grenelle de l'Environnement ?

Le Grenelle de l’environnement a décidé de multiplier la surface agricole cultivée en bio par trois en 5 ans. Evidemment, cela réjouit la filière, mais à condition que soient mis en place « des moyens pour tenir les engagements ».

La Fnab (Fédération nationale d’agriculture biologique) estime que cela « représente une enveloppe de 500 millions d’euros pour les conversions et la même somme pour la rémunération de reconnaissance, mal dénommée « aide au maintien » dans le Plan de développement rural hexagonal ». Selon elle, « aujourd’hui, le compte n’est pas bon pour les conversions », mais elle estime que « la proposition d’un crédit d’impôt relevé à 4000 euros ne rejoint pas encore tout à fait la demande de la Fnab (5000 euros) mais reste un vrai bon premier pas vers une reconnaissance des bénéfices environnementaux et sociaux de la bio ».

Les cantines bénéficieront obligatoirement d’un repas bio par semaine, c’est ce qui a été décidé, mais « cela doit s’accompagner de conditions de proximité (et de saisonnalité) dans les appels d’offre pour les marchés publics, et tenir compte du développement de la production si l’on ne veut pas favoriser un courant d’importation sur de longue distance contraire aux objectifs de ce Grenelle », selon la Fnab.

La vigilance s’impose donc après ces belles décisions !

Billets relatifs

Commentaires fermés