Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » Champagne bio pour les fêtes

Champagne bioLe Champagne bio existe, tout comme le foie gras bio : pensons y pour les fêtes !

Le champagne, qui est un produit d’exportation très important, doit répondre de plus en plus à une demande de champagne issu de raisins sans désherbants ni produits chimiques.

Dans la région champenoise, le sol restait marqué par des années de déversement du produit des décharges urbaines, notamment parisiennes. Avec, en plus, les désherbants chimiques épandus fréquemment par hélicoptère, la conversion en bio n’était pas gagnée.

Jacques Beaufort, installé à Ambonnay, fut un des pionniers, en sortant son premier champagne bio en 1974. Les récompenses qu’il obtient ainsi que le succés de ses champagnes font des envieux : les autres viticulteurs se sont mis à s’intéresser au bio…

Le climat de la Champagne n’est pas propice au bio car l’humidité favorise le développement du mildiou. S’ils ne font pas tous du bio, ils sont nombreux à avoir pris conscience du problème en essayant de s’en approcher au plus près.

Même les vignobles champenois de grandes dimensions, dont les exploitations se rapprochent du monde industriel se mettent au bio, comme la maison Leclerc-Briant, qui passe la totalité de ses 30 hectares en biodynamie.

De nombreux autres producteurs sont aussi à découvrir en bio ou en biodynamie : Jean-Pierre Fleury, Pascal Agrapart, Larmandier-Bernier

3 Commentaires

  1. La Roue Tourne dit :

    "désherbants chimiques épandus fréquemment par hélicoptère" vous êtes bien sûr qu’il s’agissait de désherbants et pas de fongicides et/ou insecticides?
    On savait que le champagne était élitiste mais converti en bio, c’est encore plus criant. Vive le crémant!

  2. la champagne sans trucage dit :

    Le Champagne Bio existe et coûte cher à produire puisqu’il faut beaucoup de main d’oeuvre. Par contre, cher consommateur, ne tomber pas dans le panneau du Bio Business ! Avant d’acheter, appeler le vigneron et demander lui quelle appellation il fait sur ses vignes bio ! Au dessus de 10 000 kg par hectare, vous êtes sûrs que tous ses raisins ne sont pas bio ! Il faut savoir que l’agrément bio est une procédure de certification sur le papier. Il n’y a pas de contrôle sur le terrain du résultat ! Venez en Champagne vérifier sur le terrain la production ! Vous pourriez avoir de désagréables surprises ! Le discours affiché est souvent loin de la réalité même de la part des journalistes. Bonne journée

  3. Hector dit :

    C’est vrai que le champagne bio, comme beaucoup d’autres produits bio, sont au départ des produits d’appels, et pleins de marques utilisent l’argument pour vendre uniquement, mais la qualité n’est pas toujours là. Mais quand bien même, j’ai personnellement goûté des produits qui commencent à devenir des valeurs sûres, et il faut saluer le travail des artisans et des consommateurs conscients (car ça existe). Avant même d’être labellisés bio, et ne serait-ce que pour passer cette étape, beaucoup d’entreprises et d’artisans font preuves de réflexion et prennent conscience que le "faire du bio", c’est avant tout le "faire du bien".