Accueil    |    Contact

Accueil » Agriculture Biologique » Suspension des cultures de maïs OGM MON810

Suspension mais OGM Mon810La France a entamé la procédure de suspension de la culture du maïs OGM MON810. Elle a engagé auprès de l’Union européenne la "clause de sauvegarde", en suivant l’avis de la Haute autorité provisoire sur les Organismes génétiquement modifiés (OGM) qui avait fait état mercredi d’"éléments scientifiques nouveaux" et de nombreuses interrogations autour de ce maïs, seul OGM cultivé sur le territoire français.

Six pays utilisent déjà dette "clause de sauvegarde" pour interdire provisoirement la culture ou la vente d’un OGM autorisé dans l’UE, en invoquant un risque pour la santé et l’environnement.

Le président de la FNSEA Jean-Michel Lemétayer a déclaré que la décision du gouvernement de supendre la culture du maïs MON810 en France était "affligeante" et guidée par des "raisons de politique politicienne" : "Cette décision est affligeante, elle n’a pas été prise avec suffisamment de recul, et j’émets des doutes sérieux sur son objectivité", a indiqué le patron du principal syndicat agricole français.

De son côté, José Bové a annoncé hier soir qu’il arrêtait sa grève de la faim entamée le 3 janvier avec 16 militants : "C’est ce qu’on attendait. On recommencera à s’alimenter demain à midi", a-t-il déclaré.

1 Commentaire

  1. jacquot dit :

    Avant de suspendre la culture du maîs monsento 810,les responsables de la FNSEA auraient dû ingurgiter pendant au moins 6 mois le maîs issu de leur récolte afin de pouvoir apprécier la dangerosité ou l’innocuité dans l’alimentation .Seraient ils prêts à tenter l’expérience; ?j’en doute.!
    la science est là pour les aider.
    courage M;LE METAYER.