Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » Rapports contradictoires sur les OGM : Les Amis de la Terre face à l'Isaaa

OGM j'en veux pasL’Isaaa (Service international d’acquisition des applications des biotechnologies agricoles) est un organisme à but non lucratif qui dit œuvrer pour dispenser les bénéfices des biotechnologies agricoles aux pays pauvres et en voie de développement. Comme par hasard, son bilan sur les OGM est très positif .

En 2007, la superficie occupée par les cultures biotechnologiques, OGM, aurait augmenté de 12% pour atteindre 114,3 millions d’hectares. Les plus gros utilisateurs d’OGM restent les Etats-Unis (57,7 millions d’hectares), l’Argentine (19 millions ha), le Brésil (15 millions ha), le Canada (7 millions ha), l’Inde (6 millions ha) et la Chine (3,8 millions ha), l’Europe connait aussi une augmentation de ses surfaces d’OGM, en dépassant pour la première fois les 100 000 hectares de cultures OGM (France, Espagne, République tchèque, Portugal, Allemagne, Slovaquie, Roumanie et Pologne).

Selon le rapport que publie l’Isaaa, les cultures d’OGM auraient des bénéfices socio-économiques concrets… Il est aussi affirmé que pour "réduire de moitié la faim et la pauvreté dans le monde d’ici à 2015, les cultures biotechnologiques doivent jouer un rôle encore plus important au cours de la prochaine décennie". L’Isaaa vante également les rendements supérieurs des plantes génétiquement modifiées, en affirmant que "des études menées en Inde et en Chine montrent que le coton biotechnologique a augmenté les rendements respectivement de 50 et 10%".

Les Amis de la Terre, ONG internationale, publie également un rapport totalement contradictoire avec celui de l’Isaaa, intitulé "Qui tire profit des cultures génétiquement modifiées ?". Le rapport conclue que ce sont les "agriculteurs les plus riches" qui peuvent "cultiver plus de surface avec moins de travail" grâce aux plantes génétiquement modifiées tolérantes aux herbicides, qui sont les grands gagnants, et non les paysans et les populations les plus démunies. Dans ce cas, "la tendance mondiale vers des exploitations moins nombreuses, plus grandes et de style industriel" est favorisée… Les Amis de la Terre contestent l’impartialité de l’Isaaa, qui est "financé par l’industrie pour faire la promotion des plantes génétiquement modifiées" puisque "la grande majorité des OGM commercialisés est destinée à l’alimentation animale pour le bétail et la viande des pays riches".

Toujours selon le rapport des Amis de la Terre, "dans l’ensemble, les OGM n’ont pas de meilleurs rendements que les autres semences" et ils conduiraient même à une augmentation de l’usage de pesticides puisque certaines plantes OGM sont conçues pour résister à l’application répétée d’herbicides dans le but de faciliter le travail de l’agriculteur.

Billets relatifs

Commentaires fermés