Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » Du maïs bio contaminé par des OGM dans les Deux-Sèvres

OGM j'en veux pasDu maïs bio destiné à faire du pop corn a été déclaré contaminé par des OGM, dans une exploitation de Villiers en Plaine (79).

Le laboratoire agréé indépendant, Abio C, y a détecté une "présence faible", inférieure à 0,1 % d’OGM Monsanto 810. Trois contre-expertises ont confirmé cette contamination. Du coup, les 4 tonnes de maïs ont été déclassées et réorientées vers la filière conventionnelle : un préjudice de 1800 € pour l’agriculteur bio !

Evidemment, il n’y a pas de prise en charge par les assurances. L’agriculteur peut toutefois porter plainte contre X.

En attendant, le mal est fait…

4 Commentaires

  1. hennibis dit :

    Ou sont les responsables??? De qui ce moque t on. Des expériences de maïs transgéniques sont en cours en milieu ouvert. Voici le lien

    .

    Malgré les précausions on ne peut controler la contamination par le vent, les oiseaux (transport de graines).
    Et ce ne n’est que le début les sociétés comme Monsanto mèneront en procès ces agriculteurs qui auront malgré eux des traces d’OGM dans le plantation, sous prétexte que ces organisme sont leur propiété. Voir ces agriculteurs aux USA qui vivent maintenant sous la crainte de dénonciation
    de leur entourage, tout ça bien entendu sous l’oil bien veillant de Monsanto.

    Maintenant nous pouvons nous poser la question, La FNSEA protège théoriquement les agriculteurs alors pourquoi fait elle le forcing sur les OGM?

  2. axel dit :

    Ce n’est pas exactement en rapport mais j’ai appris un fait qui m’a beaucoup intéressé:

    Saviez – vous que les abeilles qui butinent des plantes transgéniques perdent le sens de l’orientation? Elles ne retrouvent pas la ruche et meurent. Si toutefois, elles échappent aux OGM et rentrent à la ruche avec du pollen contaminé par d’autres polluants, des "gardiennes" les tuent à l’entrée…

  3. mezenc dit :

    Quelques petites remarques iconoclastes, hors pensée unique…

    Attention aux fausses informations, selon vous les abeilles porteuses de pollen transgénique se perdent ou sont tuées, pourtant il y a quelques mois, des apiculteurs bio faisaient état de leur miel contaminé par les OGM : leurs abeilles avaient survécues jusqu’à l’intérieur de la ruche. Mais moi qui suis ingénieur en agriculture, je croyais que la fécondation du maïs était éolienne… où est l’erreur ?

    Pourquoi le maïs bio "contaminé OGM" est-il déclassé ? 95% du grain de maïs est le produit du pied mère, seul le germe est produit de la fécondation, seul la moitié de l’ADN de ses cellules sont issues du maïs transgénique, et là, quelques gènes BT, mais le gène n’est pas actif, seule son expression dans la plants adulte le sera !
    Je crains que les "experts bio "qui classent nuisent aux producteur sans protéger personne.

    Les semences contaminées sont des semences importées, les semenciers français ont toujours jalousement protégé la pureté variétale de leurs maïs.

    Quest-ce qui tue le plus les vers de terre : les tiges de maïs trangéniques BT (anti-chenilles) ou les abondance de traitements insecticides anti-piralle ? Voila la vrai question pour l’interdiction du Monsanto 810.

  4. mezenc dit :

    suite à mon mail :
    information "ami de la terre", il y a bien eu du miel contaminné controlé par huissier.
    Les distances de protection des maïs semences français imposées par le GNISS seraient de 25 m, il faudrait plusieus km.