Accueil    |    Contact

Accueil » Agriculture Biologique » Oro Verde : de l'or éthique

Oro Verde, or éthiqueEn Colombie, dans la région du Choco, entre la cordillière des Andes et la côte Pacifique, Oro Verde constitue une initiative originale : depuis 2003, cette coopérative aide les habitants à conjuguer agriculture et mine en échange de quoi les mineurs s’engagent à ne pas utiliser de mercure pour l’extraction et à réhabiliter les terres selon la méthode ancestrale (l’utilisation du mercure par les orpailleurs, dans le procédé d’extraction, nuit énormément à l’environnement et à la biodiversité).

Le programme Oro Verde vend l’or et le platine, sans intermédiaires, aux joailliers qui payent l’or et le platine raffinés 15% plus chers par rapport au London Metal Exchange (LME). Ces 15% sont réinvestis dans les capacités de production et dans le social. Aujourd’hui, la production d’or est de 6 kg / an, et 22 joailliers indépendants sont partenaires du programme. Vivien Johnston, joaillière britannique, n’utilise que des produits éthiques tels que l’or Oro Verde, pour créer ses bijoux équitables Fifi Bijoux.

L’or est au coeur des traffics de blanchiment d’argent, avec de puissants intérêts à la clé… Oro Verde négocie avec la Fairtrade Labelling Organization, dont fait partie Max Havelaar, pour créer un label "fair mined" (mine équitable) en 2010. Le programme Oro Verde veut "dégager de la valeur".

N.B. : n’hésitez pas à visiter notre boutique en ligne de Bijoux, Zandira.

4 Commentaires

  1. Clara dit :

    Merci d’avoir inclus notre projet dans votre blog. ON VOUDRAIT CLARIFIER QUE C’EST ARM QUI NEGOCIE AVEC FLO (FAIR TRADE LABELLING ORGANIZATION) ET QUI A CRÉE LE LABEL "FAIRMINED".

    Le projet Oro Verde est en effet à l’origine de l’initiative. Il a été crée au Chocó (en Colombie) par quatre organisations (les ONGs AMICHOCÓ et FUNDAMOJARRAS et les Conséils Communautaires ASOCASAN et COCOMACOIRO). Grace a son succès, Oro Verde a voulu créer une certification internationale et adapter le modèle d’Oro Verde à d’autres communautés minières dans le monde. On a donc approché un réseau d’organisations indépendants et ensemble on a crée ARM (Alliance for Responsible Mining).

    Dans un processus participatif et transparent, ARM a développé un Standard pour certifier l’or artisanal responsable et un label indépendant global pour l’identifier (« FAIRMINED »). Il y a 9 projets pilotes (en Bolivie, en Colombie, en Équateur et au Pérou) qui examinent ces nouvelles normes sur le terrain. Oro Verde est un des 9 projets pilotes.

    En 2009, ARM et FLO ont accordé travailler ensemble pour produire la version official des standards de certification Fairtrade pour l’extraction artisanale de l’or.

    Pour en connaître plus visitez le site web de Oro Verde (www.greengold-oroverde.org) et le site web de ARM (www.communitymining.org).

  2. Nath dit :

    Merci d’apporter ces précisions, car j’ai eu du mal à trouver de l’info.

  3. alioune yague gueye dit :

    Bonjour, je trouve formidable et futuriste ce que vous développer comme initiative permettant parallèlement d exploiter l’or et éventuellement le diamant tout en préservant l’environnement . Je souhaiterai que des projets similaires soient initiés chez nous en République de Guinée Conakry. Les orpailleurs et diamantaires sont constitués en association , avec un appui technique et éventuellement matérielle ils pourront aisément adhérer à cette initiative. En espérant que vous nous tendrez la perche pour nous joindre à vous , nous vous transmettons nos salutations les meilleures .

  4. Depuis 2009 le projet a bien avancé et il y a 2 jours la Fairtrade Foundation a annoncé les premières ventes de bijoux à base d’or équitable ! Pour en savoir plus : http://www.ekitinfo.org/journal/la-