Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » L'Europe autorise la culture OGM de pommes de terre

OGM j'en veux pasLa pomme de terre génétiquement modifiée Amflora a reçu aujourd’hui l’autorisation de Bruxelles d’être cultivée à des fins industrielles : c’est la première autorisation de culture OGM accordée dans l’Union européenne depuis 12 ans.

La Commission européenne a aussi approuvé la mise sur le marché de trois produits contenant du maïs génétiquement modifié pour l’alimentation humaine et animale, mais pas pour la culture, et elle a par ailleurs annoncé son intention de soumettre d’ici l’été une proposition visant à laisser aux Etats-membres "plus de latitude pour décider de cultiver ou non des OGM". L’Europe a bien rappelé que l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) avait émis un avis favorable…

La culture d’Amflora (déjà organisée par BASF) à des fins industrielles et l’utilisation de produits dérivés de l’amidon d’Amflora en tant qu’aliments pour animaux n’est pas une bonne nouvelle. Elle servira aussi à la production de papier, ce qui permettra "d’économiser des matières premières, de l’énergie, de l’eau et des substances pétrochimiques", indique la Commission.

La Commission européenne a également autorisé l’utilisation dans l’alimentation humaine et animale, l’importation et la transformation des maïs génétiquement modifiés venant de la firme américaine Monsanto MON863xMON810, MON863xNK603 et MON863xMON810xNK603. Ces produits sont issus du croisement traditionnel de deux ou trois maïs génétiquement modifiés, à savoir les MON863, NK603 et MON810, déjà autorisés dans l’UE pour l’alimentation, l’importation et la transformation.

Ces décisions ont suscité les critiques des organisations écologistes mais aussi de certains gouvernements.

Martin Häusling, un eurodéputé allemand du groupe des Verts, a accusé John Dalli (commissaire européen à la Santé et la politique des consommateurs),"d’un soutien flagrant aux intérêts de l’industrie. Expliquant que 70% des consommateurs européens sont opposés aux OGM, il a estimé qu’il y avait des "inquiétudes sérieuses" sur le gène de résistance aux antibiotiques.

Dans un communiqué, le ministère italien de l’Agriculture Luca Zaia a également fait part de l’opposition de Rome. "Nous sommes contre la décision (…) d’accorder la permission de cultiver une pomme de terre génétiquement modifiée". Le gouvernement allemand a précisé que la pomme de terre Amflora serait cultivée dans l’est du pays, mais pas à une échelle industrielle.

Côté français, le ministère de l’Ecologie précisait que le gouvernement avait saisi le Haut conseil des biotechnologies (HCB) le 22 février dernier. S’il estime que cette culture présente un danger, "la France fera jouer sa clause de sauvegarde", assurait-on.

Effectivement le lobbying des pro OGM doit bien fonctionner à Bruxelles…

En savoir plus sur les conséquences de cette décision.

1 Commentaire

  1. Lautre dit :

    Il est encore possible de faire valoir votre voix :

    http://www.avaaz.org/fr/eu_health_a