Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » Le gouvernement recule sur l'agriculture biologique

Appel à projet Avenir bioContrairement à ce que le Grenelle de l’Environnement laissait entendre, à partir du 1er janvier 2011, l’Etat fait marche arrière dans son soutien à l’agriculture biologique : en effet, le projet de loi de finances 2011 réduit de 4000 euros à 2000 euros le montant du crédit d’impôt sur le revenu dont bénéficient les agriculteurs convertis à l’agriculture biologique. Pourtant, ce crédit d’impôt devait rééquilibrer un peu l’attribution des aides en faveur des "petits" : au final, ils sont toujours pénalisés et l’agriculture conventionnelle encaisse…

Les moyens ne sont pas là alors que la demande est là : les grandes et moyennes surfaces, qui représentent 45% du marché, sont demandeuses, les magasins bio fonctionnent bien, la vente directe du producteur au consommateur marche bien, les Amap fleurissent un peu partout, la demande en produits alimentaires issus de l’agriculture biologique augmente de 10% chaque année en France, et le gouvernement fait du rétropédalage !

Dominique Marion, président de la FNAB (Fédération nationale d’agriculture biologique) indique que "le nombre de producteurs bio est passé en dix ans de 12 000 à 21 500. Chaque jour, entre 10 et 15 personnes se convertissent. Il nous faudrait un salarié de plus par département pour accompagner tous ces agriculteurs et on ne nous le permet pas !"

Le Grenelle de l’Environnement a fixé comme objectif d’atteindre 6% de surfaces agricoles biologiques en 2012 et 20% en 2020 : ces objectifs ne seront certainement pas atteints si le gouvernement continue dans cette voie…

Commentaires fermés