Accueil    |    Contact

Accueil » Agriculture Biologique » Un insecte résistant au maïs OGM censé le contrer

OGM j'en veux pasEn Amérique du Nord, dans des champs de l’Iowa (Nord), des insectes s’en prennent à une variété répandue de maïs OGM censée éradiquer cette chrysomèle. Il faut donc craindre la création d’un nuisible supérieur à la science, ainsi que le recours intensif aux pesticides. Il s’avère que l’utilisation déraisonnée de certains OGM accélère le développement d’animaux résistants et que cette résistance est transmise de génération en génération.

Traditionnellement, les agriculteurs combattaient les nuisibles par la rotation des espèces cultivées. Mais ces insectes ont commencé à pondre sur des graines de soja, et plus seulement sur les cultures de maïs, ce qui leur a permis de rester sur les mêmes champs en permanence, et a contraint à l’utilisation de pesticides. Or ces chrysomèles se sont adaptées et ont commencé à y survivre.

Le géant américain des semences Monsanto avait répliqué en livrant en 2003 le premier grain OGM conçu pour se protéger des attaques. En 2009, il représentait 45% des cultures de maïs aux Etats-Unis.

En Iowa, les semences avaient été utilisées au moins trois ans de suite. Et pour Aaron Gassmann, chercheur de l’université d’Iowa State, l’une des raisons de la prolifération des insectes est l’insuffisance des "refuges" : la loi contraint normalement les agriculteurs à cultiver au moins 20% de plantes non modifiées génétiquement dans leurs champs, ce qui doit concentrer les bêtes dans ces secteurs et les empêcher de muter.

Malgré tout cela, Monsanto prend les résultats "au sérieux" mais ne recommande pas de changer de semences. "Les produits actuels marchent. Ils continuent à offrir des rendements exceptionnels aux cultivateurs et nous constatons ces rendements sur plus de 99% des surfaces plantées", assure-t-il.

Commentaires fermés