Accueil    |    Contact

Accueil » Alimentation Bio » Ces fromages qu'on assassine : DVD de Joel Santoni et Jean-Charles Deniau

Ces fromages qu'on assassineCes fromages qu’on assassine est un documentaire de Joel Santoni et Jean-Charles Deniau, qui vient tout juste de sortir en DVD en ce début d’année.

Comme un road-movie, le documentaire évoque la véritable guerre économique qui oppose les petits producteurs de fromages aux groupes agroalimentaires internationaux. Il s’agit en effet d’une véritable mise à mort. D’un côté, les firmes mondialisées qui, sous de fausses raisons sanitaires, veulent tuer les fromages au lait cru au profit des fromages standardisés, microfiltrés, pasteurisés, aromatisés… De l’autre, les petits producteurs de fromages authentiques. Ils représentent moins de 10% du marché. Un combat difficile : plus de 50 fromages français ont disparu ces dix dernières années, mais tout n’est pas perdu car les résistances sont fortes… Un peu partout en France, en Europe et même aux Etats-Unis – pays par excellence de l’hygiénisme alimentaire – des producteurs, des affineurs, des fromagers, font de la préservation du goût et des saveurs, leur combat de tous les jours. Pour eux, un fromage est d’abord un bien culturel. Charles de Gaulle a dit un jour : ”on ne peut pas gouverner un pays qui offre 365 variétés de fromages ». Les français se sont toujours vantés d’avoir plus de fromages que les autres pays et des fromages plus vrais et plus forts. Croûtes fleuries ou lavées, pâtes molles, pressées ou cuites, chaque fromage est rattaché à une région, un terroir, à des mentalités tranchées et parfois opposées. Mais il y a fromages, et fromage.

Dans les linéaires des grandes surfaces sont apparus des aliments standardisés, aseptisés, fabriqués à la chaîne dans les usines de groupes alimentaires. Ainsi le groupe Lactalis (le fameux camembert "Président") se porte bien : numéro deux mondial des produits laitiers, premier fabricant de fromage en France, un empire de 112 usines et de 30 000 salariés, chaque jour ses chaînes produisent 450 000 fromages.

Le fromage "qui pue", objet de dégoût pour les anglo-saxons, est devenu un élément emblématique dans le débat sur l’exception française. Dans le sillage de "Mondovino", ce documentaire propose une enquête inédite sur le monde des fromages, à travers un travail d’investigation et de découverte. Il met en lumière deux mondes qui s’affrontent : d’un côté les défenseurs du goût et de la diversité, de l’autre les firmes multinationales, les lobbies et la mondialisation.

Un conflit analysé par Périco Légasse, journaliste gastronomique, et Erik Svensson, jeune Suédois d’origine française, qui, à bord de leur camping-car, ont parcouru 20 000 kilomètres en France, en Italie, en Belgique et aux Etats-Unis. Le constat qu’ils font à l’issue de cette période d’investigation est pourtant loin d’être négatif : ils mettent notamment à mal quelques idées reçues.

1 Commentaire

  1. lin100lautre dit :

    Ce film est absolument à voir.
    Amateur éclairé j’ai pourtant de belle surprise (disont plutôt des déceptions) en découvrant certains travers que s’imposent des fabricants pour ne "prendre aucun risque" tout en affirmant qu’ainsi "la santé des consommateurs est protégées"…
    Vraiment indispensable et à consommer sans modération.
    A diffuser dans tous les établissements scolaires !