Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Développement Durable » Catherine Chabaud travaillera pour un nautisme écologique

Catherine Chabaud pour un nautisme écologiqueCatherine Chabaud a été chargée, par le Ministère de l’écologie et du développement durable, d’une mission "Nautisme et développement durable".

Cette ex-navigatrice devra notamment préparer un appel à projets pour des ports de plaisance exemplaires (optimisation des capacités d’accueil et respect de l’environnement) et réfléchir à la réforme du droit annuel de francisation et de navigation afin de mieux tenir compte de l’empreinte écologique des bateaux, selon le communiqué du ministère publié vendredi soir.

Catherine Chabaud, 45 ans, journaliste devenue skipper professionnelle, fut la première femme à réaliser le tour du monde en solitaire sans escale et en course, lors du Vendée Globe Challenge, en 1996-1997.

Malchanceuse, elle avait démâté dans l’édition suivante en 2000 et a abandonné la course au large en 2002.

Billets relatifs

5 Commentaires

  1. Magicien dit :

    Bon vent à Catherine Chabaud 🙂

  2. bruno mottais dit :

    pour le coup d’envoi de sa mission sur l’écologie, Mme Chabaud choisit de soutenir un projet de port mettant en danger de nombreux milieux naturels alentour (zones humides, cordons dunaires, habitats protégés pour les oiseaux dans le cadre du plan natura 2000 mer…)
    mais ce port encore en projet devrait être labellisé HQE et créer quelques emplois, alors on ne va pas chipoter pour quelques volatiles et écolos soucieux de l’avenir du milieu naturel !!!
    pour en savoir plus, voyez ce site :
    .

  3. Sumo dit :

    En plus du projet concernant les ports, elle doit réfléchir à la réforme du droit annuel de francisation et de navigation afin de mieux tenir compte de l’empreinte écologique des bateaux et préparer un colloque qui sera organisé sous l’égide du Ministère afin de sensibiliser les architectes navals, les équipementiers et les chantiers navals aux problématiques environnementales.
    A quand la vignette pour les bateaux ?, surtout ceux propulsés par un moteur .

  4. cmoi dit :

    Réponse à Sumo
    Ben oui pourquoi pas une vignette pour les bateaux qui ne sont propulsé qu’au moteur!!!!

  5. bio-ocean dit :

    Bjr Catherine,
    Je crois beaucoup à l’avenir d’une évaluation de l’empreinte écologique de tous les actes, professionels, ludiques,….
    Les centimes relatifs à la "taxe carbone" affichés sur les étiquettes de prix ne couvrent qu’un aspect beaucoup trop étroit du problème!
    Dans un registre proche, pour contribuer au mouvement qui vise à rendre la plaisance plus propre, je propose de promouvoir le service Bio-Ocean (le nettoyage automatisé de carène à flot) .
    Il permet au plaisancier abonné Bio-Ocean de diminuer de 50% la quantité d’antifouling nécessaire pour naviguer correctement pendant la saison.
    Contact via http://www.bio-ocean.fr