Accueil    |    Contact

Accueil » Développement Durable » Google abandonne les moteurs de recherche solidaires

Veosearch, moteur de recherche solidaireDepuis quelques semaines, Google abandonne les moteurs de recherche solidaires, les accusant de développer la fraude sur les clics.

Le principe de ces moteurs de recherche solidaire est de proposer sur leur site les services de plusieurs moteurs de recherches (Google et Yahoo en général), et de se rémunérer à partir des liens sponsorisés diffusés par ces derniers. En échange, ils reversent une partie de leurs recettes à une bonne cause. En France, Veosearch reverse ainsi 50 % de ses gains à des associations, l’australien Ecocho.com, présent dans 19 pays, propose de planter 2 arbres toutes les 1.000 recherches effectuées sur son site, etc.

Le 22 avril 2008, jour de la journée de la terre, Google a coupé l’accès à Ecocho.com, et il y a quelques jours au français Veosearch, sans prévenir. Hooseek.com devrait aussi se voir banni très prochainement.

Google essaye pourtant de donner une image d’entreprise où les préoccupations environnementales sont mises en avant, avec notamment l’installation de panneaux solaires, mais tout cela n’est qu’une image pour se donner bonne conscience.

Que reproche Google à ces moteurs solidaires ? De ne pas respecter pas sa charte d’utilisation, de déprécier la qualité de son réseau de liens sponsorisés, et de risquer ainsi de faire baisser les prix des mots clés achetés par les annonceurs. Soit disant, les utilisateurs seraient tentés de cliquer sur quelques liens sponsorisés afin de donner un peu plus d’argent pour les bonnes causes. Ce serait donc de la fraude aux clics qui ne sont ni pertinents, ni qualifiés pour l’annonceur qui a acheté le mot clé. Pourtant, Yahoo constate l’inverse… Curieux, non ?

1 Commentaire

  1. Tom dit :

    C’est en effet très bizarre d’autant que des sites que vous avez cités comme Hooseek mais aussi Solisurf continue d’utiliser Google.
    Il faut dire que techniquement, la chose est assez simple, il n’y a même pas besoin d’accord du moteur de recherche pour monter son propre moteur solidaire. C’est un peu le far west !