Accueil    |    Contact

Accueil » Développement Durable » Conférence de l'ONU sur la diversité biologique, COP 10

Conférence biodiversité NagoyaLa dixième conférence de l’ONU sur la diversité biologique, COP 10, a été ouverte ce matin lundi 18 octobre 2010 à Nagoya au Japon, et s’achèvera le 29 octobre prochain. Les représentants des 193 pays ayant signé la convention sur la diversité biologique adoptée au Sommet de la Terre à Rio en 1992, doivent trouver des solutions pour enrayer la perte des espèces animales et végétales.

Ce n’est pas gagné puisque les objectifs fixés lors de l’adoption de la première convention, en 1992, n’ont pas été atteints. Selon l’ONU, le taux d’extinction des espèces animales et végétales est désormais "jusqu’à mille fois plus élevé" que le taux historique connu jusqu’à ce jour, du fait notamment des facteurs tels que la surexploitation des ressources, la pollution, la modification des habitats, les espèces exotiques envahissantes, le changement climatique.

Trois dossiers majeurs seront à l’étude durant ces 12 jours : fixer de nouveaux objectifs pour enrayer la perte des espèces à l’horizon 2020, trouver un accord international sur les conditions d’accès des industries du Nord aux ressources génétiques des pays du Sud, dessiner l’évolution de l’aide aux pays les plus pauvres pour protéger leurs ressources naturelles.

Ce sommet de Nagoya doit lutter contre la biopiraterie, avec la signature du protocole "ABS" (access and benefit sharing) qui doit fixer un cadre pour l’accès aux ressources naturelles afin que le partage des avantages soit pris en compte. Cela concerne essentiellement les industries pharmaceutiques, chimiques ou cosmétiques des pays du Nord qui utilisent les ressources génétiques – des plantes essentiellement – des pays du Sud : certaines entreprises déposent ainsi un brevet concernant des molécules de fleurs pour les cosmétiques, des principes actifs pour les médicaments, empêchant ainsi les populations locales des pays du sud d’où viennent ces plantes de les utiliserlégalement.

Commentaires fermés