Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Ecologie » Greenpeace proteste contre la pêche excessive avec un mur de parpaings

Greenpeace et parpaingsLe Conseil européen à Bruxelles a été bloqué ce matin par 200 militants de Greenpeace à l’aide de barrières et d’un mur de parpaings, pour protester contre la pêche excessive dans les eaux européennes, puisque des ministres européens de l’Agriculture et de la Pêche devaient s’y réunir aujourd’hui.

On pouvait lire sur les banderoles, en anglais : "Fermez en attendant le rétablissement des stocks de poisson !"

Le mur de blocs de parpaing de 20 mètres de large et de presque 2,5 mètres de hauteur a conduit à l’intervention de la police qui a interpellé une trentaine de militants de Greenpeace.

Les ministres de l’Agriculture et de la Pêche sont réunis en principe jusqu’à mercredi, pour se répartir comme chaque année les quotas de pêche annuels 2008 par espèce et par pays dans l’UE.

Selon Greenpeace, "cette politique suivie depuis un quart de siècle est un échec absolu, on l’a vu avec l’anchois, le cabillaud et maintenant le thon rouge", trois espèces surpêchées qui se sont raréfiées ces dernières années, obligeant à mettre en place des programmes de protection. Greenpeace demande que les ministres européens de l’Environnement, du fait de leur responsabilité pour la protection de la biodiversité, soient associés aux discussions de leurs collègues de la pêche.

Effectivement, cela semble incohérent que les Ministre de l’Environnement ne soient pas associés à ces tractations…

Commentaires fermés