Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Archives » Les candidats à la présidentielle et l'environnement, au deuxième tour

Au deuxième tour des présidentielles, l’environnement est-il vu de la même façon par les deux candidats : Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy ? Il ne nous semble pas mais, à vous de juger, en lisant ces extraits de leurs programmes officiels :Ségolène Royal :

Le réchauffement climatique impose un changement radical de nos comportements. Mais la sauvegarde de notre planète est aussi une chance pour la croissance économique et l?emploi.

Préparer l?après pétrole :
– Anticiper l?épuisement du pétrole en soutenant massivement les énergies renouvelables pour atteindre 20% de la consommation en 2020, ce qui permettra de créer 70 000 emplois et de réduire la part du nucléaire.
– Créer un pôle public de l?énergie entre EDF et GDF.

Lutter contre le changement climatique :
– Généraliser l?isolation et les économies d?énergie dans le logement, ce qui permettra de créer 80 000 emplois.
– Développer les transports collectifs grâce à un prélèvement exceptionnel sur les superprofits des sociétés pétrolières.
– Appliquer le principe pollueur-payeur en organisant la responsabilité des entreprises responsables d?atteintes à l?environnement.
– Instaurer la vérité des coûts du transport de marchandises par la route en négociant une éco-redevance pour décourager le transport par camion et transférer le fret vers le rail, comme dans d?autres pays européens.

Développer la valeur ajoutée environnementale :
– Conditionner les nouveaux permis de construire à l?adoption de la norme « Très Haute Performance Energétique » dès 2012.
– Encourager les éco-industries par une TVA tendant vers zéro.

Mobiliser toute la société au service de l?excellence environnementale :
– Créer un poste de vice-Premier ministre chargé du développement durable. La compétence du vice-Premier ministre sera élargie à la responsabilité de l?aménagement du territoire.
– Transformer le Conseil économique et social en Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Promouvoir la création d?une Organisation Mondiale de l?Environnement (OME)

Promouvoir une agriculture qui assure une alimentation de qualité, respectueuse de l?environnement :
– Favoriser la valeur ajoutée de nos produits agricoles afin d?améliorer les revenus et de favoriser l?installation des jeunes,
– Promouvoir la réorientation de la PAC vers les aides agro-environnementales, et assurer la transparence et une meilleure répartition des aides,
– Transférer aux Régions la gestion des aides directes à l?agriculture,
– Encourager les contributions des agriculteurs à la fourniture d?énergie (biomasse, agro-carburants, biogaz, fermes éoliennes).

Arrêter les cultures OGM en plein champ : dans l?attente des résultats d?un grand débat public qui définira la politique à mettre en ?uvre pour ne pas handicaper les cultures conventionnelles et préserver le développement de l?agriculture biologique.

Prévenir l?impact des pollutions sur la santé :
– Encourager, par des incitations fiscales, les industries qui s?engageront à éliminer les composés toxiques au-delà des contraintes imposées par le règlement européen REACH.
– Mettre en ?uvre un programme national de réduction de l?utilisation des pesticides.
– Atteindre l?objectif de zéro déchet industriel d?ici 2012.

Promouvoir l?idée d?une « PAC mondiale » : pour organiser les marchés de manière plus équilibrée et donner une vraie chance à l?agriculture des pays en développement.

Nicolas Sarkozy :

Le développement durable doit devenir une dimension essentielle de toute l?action publique. Ce n?est pas un choix, c?est une urgence, une nécessité. Mais ce que nous pouvons choisir, c?est d?en faire une chance pour la croissance et nos emplois.

Je créerai un grand ministère du Développement Durable, pour que l?environnement ait les moyens de ses ambitions. Notre politique énergétique conciliera l?indépendance et le développement durable.
Nous augmenterons la part des énergies renouvelables, isolerons les bâtiments anciens, mais nous renouvellerons aussi le parc nucléaire. Grâce à la clairvoyance de nos prédécesseurs, nous avons la chance de maîtriser cette énergie déterminante pour le futur car elle ne perturbe pas le climat et garantit en partie notre autonomie énergétique. Ceux qui vous disent qu?ils vont renoncer au nucléaire vous font, au mieux de fausses promesses, au pire, mettent gravement en danger notre indépendance.

Je souhaite que la responsabilité de ceux qui polluent puisse être mise en cause de manière illimitée. Je créerai une fiscalité écologique pour inciter les Français à adopter des comportements vertueux, notamment une TVA à taux réduit sur les produits propres. Nous investirons dans la recherche sur les technologies propres. Nous développerons les transports en commun et les transports alternatifs à la route, tout en aidant les transporteurs routiers à acquérir des véhicules propres.

Enfin, nous devons agir au niveau international pour que les grands pays s?engagent dans la réduction des gaz à effet de serre et la protection de la biodiversité. Une organisation mondiale de l?environnement doit voir le jour et je proposerai que les produits venant de pays qui ne respectent aucun engagement en matière écologique soient pénalisés.

Commentaires fermés