Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Ecologie » La brique alimentaire en carton a l’empreinte écologique la plus faible

Emballage pour liquide le plus écoloQuel est l’impact environnemental des emballages pour liquides alimentaires, qui peuvent être en carton, plastique ou verre ?

Le cabinet d’expertise Bio Intelligence Service a été sélectionné sur les recommandations de l’ADEME par Tetra Pak pour réaliser une Analyse de Cycle de Vie – ACV- (selon la norme internationale ISO 14 044) comparant brique alimentaire, bouteille plastique et bouteille en verre.

Il en ressort que la brique alimentaire a l’empreinte écologique la plus faible, tant en termes d’émissions de gaz à effet de serre, que de consommation des ressources naturelles et d’énergies non renouvelables.

Le verre a lui le plus lourd bilan environnemental : durant tout son cycle de vie, cet emballage génère une quantité de Co2 quatre fois supérieure (345 g de CO2) à celle de la brique alimentaire (87 g de CO2), et il entraîne une acidification de l’air plus de cinq fois plus élevée que celle de la brique (l’acidification de l’air est à l’origine des pluies acides et du dépérissement de certaines forêts).

La bouteille plastique de lait (1L) nécessite plus du double de ressources naturelles non renouvelables que la brique carton et génère 129 g de CO2.

L’emballage carton, composé à 75% de bois (20% de polyéthylène et 5% d’aluminium, nécessaires à la bonne conservation des aliments) issu de forêts gérées durablement (labellisées en partie FSC et PEFC), possède une très faible empreinte carbone, contrairement au pétrole, ressource fossile épuisable, utilisé pour la bouteille plastique.

Conclusion :
– un emballage fortement recyclé n’est pas forcément celui qui possède la plus faible empreinte écologique.
– optons pour la brique carton (si le choix de la brique carton pour le lait et le jus de fruit était fait par tous les français, l’économie annuelle en Co2 serait de 194 600 tonnes, soit l’équivalent de 1.3 milliard de kilomètres en voiture !)
gardons à l’esprit que l’étude a été commandée par Tetra-pak….

Billets relatifs

11 Commentaires

  1. Cedric Ringenbach dit :

    La dernière ligne est en effet la plus importante :
    "- gardons à l’esprit que l’étude a été commandée par Tetra-pak…."

    Pour ma part, j’entends dire que le pack carton est totalement non recyclable car composé de couches d’aluminium et de carton non séparables. Ce que tu écris m’étonne vraiment. As-tu moyen de vérifier?
    (car relayer des opération de communications corporate malhonnêtes ne servirait pas la cause écologique). Bonne journée !

  2. Nath dit :

    L’étude est téléchargeable, via le lien de la dernière phrase. On n’a pas l’habitude sur ce site, de "relayer des opération de communications corporate malhonnêtes"…

  3. anne-marie dit :

    le polyéthylène et l’aluminium sont me semble t’il néfastes pour la santé..

  4. Nat dit :

    En fait il n’y a pas d’emballage bon pour la planète. Mais il y a des emballages qui sont moins pires que d’autres. C’est ce qui ressort de cette étude j’ai l’impression… Et çà me paraît logique quelque part que le carton soit mieux que le plastique (bois d’un côté, pétrole de l’autre…)

  5. Alex dit :

    Mouais…. je suis sceptique à cette étude.
    Rien qu’en prenant l’exemple du verre : Je me dit que du verre pour le fabriquer, il faut du sable et un four (en gros ). Et quand du verre est dans la nature, il se retransforme en minéraux. Alors que du tétra-Pak… Pour les produit emballé de cette manière, il faut beaucoup d’eau pour le carton, de l’aluminium, de la colle de l’encre….Lorsque cette étude à été réalisée est-ce que les scientifiques ont été exhaustifs ??? Parce que TOUT est a prendre en compte, comme l’énergie nécessaire à la création d’un emballage, mais également l’énergie nécessaire a la création ou l’application de chaque composant ( comme la colle, le carton etc..), puis également le coût du recyclage.
    Enfin, si quelqu’un s’y connait et à fait des études sur la propriété physique des matériaux, et est spécialisé en biodégradation de la matière, il serait le bienvenue pour nous ouvrir un peu plus les yeux sur ce sujet.
    Amicalement

  6. tony dit :

    Tout d’abord l’étude a peu être été commandé par tetra pack mais elle a été faites par une agence très reconnu, et recommandé par l’ademe.

    La brique est recyclable on en extrait le carton (environ 70 % de la brique) le recyclage PE/alu viendra plus tard

    Le verre pour le fabriquer il faut monter 2200 °C et pour le recycler au moins 1000°C Vous vous rendez compte de l’énergie necessaire
    Et le verre s’a se dégrade pas, c’est du minéral !!!!!!

    Au fait y a pas de colle dans les briques

  7. jpaul dit :

    le juge de paix me semble t il, c’est l’empreinte carbone plus la consommation d’eau de chacune des études+ procédé nécessaire au recyclage

    pour le verre du sable au sable =CO2 ? , =m3 d’eau ?
    pour le carton bois a bois =CO2 ? , =m3 d’eau ?
    pour le plastique plastique a plastique =CO2 ? , =m3 d’eau ?

    quand au verre il ne se dégrade peut être pas mais un fois rendu sable, il ne modifie pas la croissante des plantes, ce qui n’est pas du tout prouvé pour le plastique

  8. camille dit :

    Le meilleur pour l’etre humain n’est surement pas la brique carton : elle contient de l’ALUMINIUM.
    ouvrez les yeux (O.O) et pensez plutot a votre CORPS

  9. Benjamin dit :

    Tant que l’aluminium n’est pas ingéré par notre corps nous risquons rien avec l’aluminium.
    De plus l’aluminium est soluble que dans des milieux "acides" (en dessous d’un php de 6).
    On a rien à craindre avec les conditionnements en aluminium avec ces critères là.

  10. doctorstone dit :

    la bouteille en verre peut être réutilisée avant d’être recyclée, c’est le but des consigne. on ne fait pas la distinction dans cette étude ?
    effectivement si la bouteille verre n’est pas réutilisée. son empreinte augmente. maintenant avec du verre brisé on refait du verre.

    avec un tétrapack on refait quoi ? un nouveau tetrapack ? je l’ai pas lu dans l’étude.

    pour moi elle est clairement orientée vers un produit et c’est normal il paye pour cela.

    je les vois mal financer une étude et publier : la bouteille plastique pollue plus que nous, mais le verre fait mieux. achetez quand même chez nous.

    la bonne blague

  11. chantrenne dit :

    les briques alimentaires relarguent elles du bisphénol A et des phtalates dans les aliments.
    Merçi de me répondre svp