Accueil    |    Contact

Accueil » Ecologie » Accord non contraignant sur la biodiversité à Nagoya

Conférence biodiversité NagoyaA l’issue de la Convention des Nations unies sur la biodiversité de Nagoya, les délégués des 193 pays ont trouvé un accord pour garantir la protection d’ici 2020 d’au moins 17% des terres et 10% des océans du globe contre la pollution, la surexploitation et la destructions des habitats.

Les délégués se sont également entendus sur une question des plus sensibles des débats, c’està dire la détermination d’un système de partage équitable des bénéfices des ressources génétiques, comme les médicaments extraits des plantes.

Cet accord s’est noué dans les "prolongations" : on a ainsi évité l’échec du sommet sur le climat de Copenhague en décembre 2009.

Cependant, les Etats-Unis ont refusé de signer cet accord. Rappelons d’ailleurs que les Etats-Unis, depuis le sommet de la Terre de Rio en 1992, n’ont toujours pas ratifié la Convention sur la diversité biologique.

Dommage aussi que cet accord n’ait rien de contraignant pour les Etats, d’un point de vue légal, mais il a, malgré tout, un impact non négligeable.

Billets relatifs

Commentaires fermés