Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Energie / Habitation » L'Allemagne renonce au développement des biocarburants

L'Allemagne arrête les biocarburantsLe ministre de l’Environnement allemand, Sigmar Gabriel a annoncé hier que son pays renonçait au développement massif des biocarburants, en déclarant : "Tous ensemble, nous avons sous-estimé les problèmes". Du coup, l’E10, le nouveau carburant que l’Allemagne voulait imposer dès l’an prochain et qui contenait 10% d’éthanol mélangés à l’essence classique est mort né.

Trop de voitures actuellement en circulation en Allemagne sont incapables de le supporter pour des raisons techniques et auraient dû se rabattre sur du Super-Plus, plus coûteux.

Au delà du surcoût, les écologistes dénonçaient les méthodes de culture du colza ou du soja pour fabriquer les agrocarburants, qui concurrencent les plantations alimentaires : "Les biocarburants représentent un danger pour la biodiversité, ils imposent une pression massive sur la forêt tropicale et détruisent les capteurs naturels de gaz à effet de serre contenus dans les sols non cultivés", selon Christian Hey, secrétaire général du Bureau fédéral pour l’Environnement (UBA).

Mais le ministre de l’Environnement ne désarme pas puisqu’il a aussi annoncé que l’Allemagne va continuer à miser sur les biocarburants… mais de deuxième génération.

En attendant, les constructeurs devront désormais trouver "d’autres mesures techniques" pour satisfaire à l’objectif fixé par la Commission européenne de 120 grammes de CO2 émis par kilomètre, puisqu’ils attendaient beaucoup des biocarburants…

Première ou seconde génération, les biocarburants sont finalement néfastes pour l’environnement

Commentaires fermés