Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Archives » Des arbres génétiquement modifiés dans nos forêts ?

Actuellement, les pressions se font de plus en plus fortes pour lancer à grande échelle la plantation d’arbres génétiquement modifiés. Cependant, on ne sait pas jusqu’où le pollen se déplace, ni combien d’arbres auront été contaminés…La lignine est un composant du bois qui lui assure sa solidité, mais qui n’a pas d’utilité pour le papier ou La production d’arbres avec moins de lignine, abaisserait le coût d’extraction de la cellulose.

L’industrie forestière hésite encore à planter des arbres génétiquement modifiés. Pourtant, une filiale de groupes papetiers américains et néo-zélandais, ArborGen, dirigée par une ancienne de Monsanto, Barbara Wells, développe des eucalyptus, des peupliers et des pins transgéniques.

Les écologistes craignent l’expansion des plantations d’arbres, en monoculture, qui entraînent une déforestation tropicale, particulièrement en Indonésie et au Brésil.

Les Etats membres de la Convention sur la biodiversité ont cependant adopté, en avril 2006, une déclaration « reconnaissant les incertitudes » concernant les effets des arbres génétiquement modifiés : ce texte « recommande aux parties d’appliquer une attitude de précaution ». Les associations écologistes militent, de leur côté, pour un moratoire international sur ce nouveau type de plantations forestières.

A l’avenir, le développement des agrocarburants et l’utilisation des forêts pour stocker du carbone, dans le cadre de la Convention sur le changement climatique, le risque de voir pousser des arbres OGM est bien réel.

Billets relatifs

Commentaires fermés