Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Archives » Les ventes de semences de maïs OGM stoppées jusqu'au 7 mai, au Pays Basque

Des militants anti-OGM occuapient, depuis une semaine, la coopérative Lur Berri au Pays Basque. Un accord est intervenu hier : Lur Berri s?est en effet engagée à ne pas débuter la livraison des semences de maïs OGM avant le 7 mai, soit le lendemain du second tour de l?élection présidentielle.Le candidat François Bayrou a pris position en faveur d’un « moratoire » sur les OGM et d’un « débat scientifique » auquel il veut associer l?Académie des sciences et les associations. « Je veux une étude conduite par des pharmacologues sur les conséquences éventuelles sur la santé », a aussi indiqué M. Bayrou estimant que les OGM ne sont « pas une exigence agricole ».

Le conseiller en environnement de Ségolène Royal, Bruno Rebelle, a aussi confirmé la position de la candidate PS de mettre en place un moratoire sur les OGM dès son gouvernement en place.

« Si le candidat élu dit qu?il fera faucher les cultures OGM semées, on dira aux agriculteurs qu?il vaut mieux qu?ils choisissent un autre maïs », a commenté le président de Lur Berri. Quelques jours plus tôt, la coopérative avait déjà annoncé qu?elle ne vendrait pas de semences à ceux qui voudraient cultiver moins de 7 hectares de maïs OGM et qu?elle fixerait une distance de 500 à 800 mètres entre les parcelles de maïs semences et celles de maïs OGM. En revanche, il n?y aura que 50 mètres entre des champs de maïs OGM et non OGM.

Le collectif anti-OGM s?est félicité de l?écho obtenu par son action estimant qu?elle avait permis d?ouvrir le débat bien au-delà du Pays Basque.

Les militants vont poursuivre leurs démarches auprès des candidats à la présidentielle en se coordonnant avec les autres collectifs anti-OGM existants.

Billets relatifs

Commentaires fermés