Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Energie / Habitation » Le chèque vert fait des couacs au gouvernement

Chèque vert contestéLa taxe carbone qui doit peser sur les produits les plus énergivores pour favoriser les ventes des biens les plus respectueux de l’environnement semble être acquise sur le principe, cependant, les modalités de mise en place divergent et provoquent queqlues couacs au sein du gouvernement…

Acte 1 : Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, déclare samedi dernier qu’un "chèque vert" permettrait de redistribuer intégralement et directement aux ménages le produit de la taxe carbone ou "contribution climat-énergie".

Acte 2 : Christine Lagarde, ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi, réagit à ces déclarations en faisant une mise au point indiquant que le chèque vert est "une piste de recherche mais certainement pas un aboutissement. Toutes les options sont sur la table, qu’il s’agisse de l’allégement des charges des entreprises ou de l’incitation à la consommation verte. Le gouvernement n’a pas arrêté sa position sur le sujet".

Acte 3 : Michel Rocard, président de la Conférence des experts qui doit proposer des solutions concrètes pour mettre en place la taxe carbone et qui doit rendre ses conclusions le 9 juillet prochain est très irrité : "Ce que dit Borloo n’est évidemment pas idiot. Mais il nous gêne en parlant trop tôt, avec son annonce anticipée. S’il a déjà la réponse, tout ce que nous faisons devient sans objet".

Acte 4 : Eric Woerth, ministre du Budget déclare dans le Figaro d’aujourd’hui : "pour ma part, je ne suis pas favorable à la distribution de nouveaux chèques, verts ou pas : voilà 30 ans que l’Etat fait des chèques"…"Faut-il redistribuer le produit (de la taxe carbone) ? C’est une autre question", a-t-il ajouté, précisant que rien n’était "encore arbitré". Le gouvernement avait assuré jusque là que la taxe carbone ne serait pas un impôt de plus et que ses fruits seront donc redistribués pour que la mesure soit "neutre".

Le chèque vert, qui est une idée de la Fondation Nicolas Hulot visant à favoriser les ménages les moins gourmands en énergie, provoque de drôle de remous… Ira-t-on jusqu’à une intervention de Sarkozy pour statuer ?!!!

Commentaires fermés