Accueil    |    Contact

Accueil » Energie / Habitation » Sortir du nucléaire, c'est possible ! par Réseau Sortir du Nucléaire

Sortir du nucléaire, c'est possible !"Sortir du nucléaire, c’est possible !" est un livre du Réseau Sortir du Nucléaire qui sortira le 19 octobre 2011 (Nova éditions). En mars 2011, 25 ans après Tchernobyl, la catastrophe de Fukushima au Japon a porté un coup fatal au mythe d’une énergie nucléaire propre et sûre. Face aux contre-vérités des défenseurs intéressés de l’atome, la réalité a apporté une fois de plus un démenti cuisant, dont le coût humain et économique, encore difficile à quantifier à ce jour, sera considérable.

C’est aujourd’hui devenu évident pour le plus grand nombre : la vraie question n’est plus "Faut-il sortir du nucléaire ?", mais "Comment fait-on pour en sortir ?". À cette interrogation, ce livre apporte de nombreuses réponses, claires et pragmatiques, bien loin du "dogmatisme" parfois reproché aux écologistes. Déjà en déclin depuis des années, le nucléaire est une énergie totalement marginale au niveau mondial : à peine 2 % de l’énergie finale consommée proviennent de l’atome. Les solutions pour en sortir sont dès à présent disponibles. Elles reposent sur trois piliers : la sobriété, l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables.

Facile d’accès, ce livre démonte les principaux mythes édifiés de toutes pièces par le lobby nucléaire, puis met en lumière les solutions pour sortir du nucléaire et les perspectives positives que peut nous ouvrir cette transition énergétique. Sortir du nucléaire ? On sait comment faire !

Créé en 1997, le Réseau Sortir du nucléaire défend une position majoritaire dans l’opinion publique : la France doit abandonner l’énergie nucléaire et favoriser les alternatives énergétiques. Le Réseau rassemble plus de 870 groupes et de 50.000 membres individuels ; il mène des campagnes d’information, édite la revue trimestrielle "Sortir du nucléaire", et coordonne de nombreuses mobilisations, à l’exemple du Chernobyl Day chaque 26 avril.

5 Commentaires

  1. Manso dit :

    C’est possible et c’est même plus que souhaitable ! Mais ça serait encore plus facile si nous n’avions pas la sombre perspective de passer de 7 milliards d’êtres humains aujourd’hui à 10 milliards à la fin du siècle.

  2. Cosmos dit :

    SDN n’est pas un réseau, c’est une pyramide hiérarchique avec couple élus/fonctionnaires comme dans la Vè République. Cette publication est l’exemple même de la rétention d’informations et du non partage des décisions : une caste de gens assis sur un million d’euros de dons qui s’auto-détermine dans son coin n’est pas un réseau de citoyens. Par ailleurs, ils flouent les donateurs en faisant croire qu’il n’y a qu’une seule manière de penser la sortie du nucléaire : negawatt. C’est faux. On peut et il est nécessaire d’arrêter immédiatement les réacteurs nucléaires pour sauver nos vies. C’est loin d’être un dogmatisme : au Japon, 42 réacteurs sur 54 (80% des réacteurs) ont été arrêtés en six mois.

    Une alternative à la logique consumériste de SDN : stop nucléaire
    http://www.coordination-stopnucleai

  3. Laurent dit :

    Stopnucléaire part d’un bon sentiment, mais il n’est pas possible de sortir du nucléaire en six mois.
    Le Japon ne produisait pas 75% de son électricité avec du nucléaire.

    Une sortie du nucléaire est cependant possible en une vingtaine d’années, à condition de ne pas gaspiller l’énergie, d’interdire le chauffage électrique dans toute construction neuve (et ensuite les anciennes avec la rénovation), de développer toutes les énergies renouvelables.

    Plus d’information : http://energeia.voila.net/nucle/nucleaire.htm

    Et il reste encore pas mal de gens à convaincre. C’est avec des données précises que l’on peut le faire. Par exemple, en montrant que l’éolien et le solaire, énergies dont on parle le plus, sont souvent plus économique que l’EPR ou même le nucléaire classique.
    C’est ce que j’ai vu en suivant le lien indiqué.

  4. John l'électricien EDF! dit :

    Bien sur qu’on peut en sortir! En revanche je ne sais pas si c est la meilleur chose qui va nous arriver… Plaidons pour un nucléaire raisonnable et ultra sécurisé! Ou bien renonçons à tout, payons une électricité hors de prix, polluons…

  5. feedelelectricite dit :

    Question de la plus haute importance en effet!
    Vivement la fin du nucléaire, qu’on en finisse. Le développement des énergies renouvelables reste pour moi l’issue principale.
    Merci pour cet article!

    MB