Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » Le semencier Kokopelli condamné pour vente de graines anciennes

Semencier Kokopelli condamnéL’association Kokopelli est, depuis 15 ans, un distributeur de variétés anciennes de graines non inscrites sur le catalogue officiel (démarche obligatoire avant toute commercialisation). Elle était donc poursuivie devant les tribunaux pour mise sur le marché de semences "illégales", par la SAS Baumaux pour concurrence déloyale. Le verdict vient de tomber : elle est condamnée à verser 12.000 euros au grainetier Baumaux et 23.000 euros à l’État et à la Fédération des industriels de la semence. Les lobbies agricoles ont donc obtenu gain de cause…

L’association Kokopelli reconnait qu’elle ne pouvait pas gagner étant donné qu’une volonté politique maintient dans l’illégalité son activité. Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tout un chacun. C’est ce qui permet aujourd’hui aux magistrats d’infliger ces lourdes peines à l’association Kokopelli.

Nous avons eu droit au grenelle de l’environnement : il faut sauver la biodiversité ! Alors pourquoi condamner une association qui sauvegarde avec ses adhérents et ses sympathisants, plus de 2500 variétés en risque de disparition ? Pourquoi condamner ces semences dont la FAO reconnaît qu’elles sont une des solutions pour assurer la souveraineté alimentaire, face aux dérèglements climatiques et à l’augmentation de la population mondiale ? Pourquoi les mêmes variétés, selon qu’elles sont vendues par Kokopelli ou d’autres opérateurs entraînent condamnation ou mansuétude ? Pourquoi les grandes surfaces vendent des fruits et légumes issus des variétés interdites à Kokopelli, en toute impunité (en tout cas à notre connaissance).

"En interdisant à Kokopelli de poursuivre son activité d’animation pour la promotion des variétés potagères reproductibles (sans le soutien de l’agrochimie), l’État français et les lobbies de l’agriculture viennent une nouvelle fois de tenter d’affamer les peuples les plus démunis de la planète. À l’heure où l’on veut nous faire croire que le tout-hybride, chimique … sont les seules possibilités d’assurer notre alimentation, propager l’autonomie semencière par l’exemple est devenu répréhensible. Ce qu’il faut retenir de ces condamnations, c’est la volonté affichée d’éradiquer les alternatives techniques et semencières autonomes", souligne Raoul Jacquin, porte-parole de l’association.

Kokopelli fait désormais appel au ministère de l’Écologie, qui reste silencieux et sans doute embarrassé si l’affaire s’ébruite trop. Alors faites circuler l’information et signez la pétition en soutien à l’association !

8 Commentaires

  1. Nath dit :

    A propos des publicités pour les graines Baumaux apparaissant fréquemment à côté du billet sur Kokopelli, Dominique GUILLET, président de l’association kokopelli, poursuivie par le grainetier Baumaux pour ses activités protectrices de la biodiversité, a donné des précisions intéressantes :

    Quelle ne fut pas la stupéfaction de certains de nos amis ou adhérents lorsqu’il s’aperçurent en janvier que la pétition de Kokopelli (signée d’ailleurs par des centaines de milliers de Français) était encadrée sur son site d’accueil (celui de nos amis d’Univers-Nature) par d’immenses placards publicitaires de la société Graines Baumaux, celle-là même qui nous a traînés devant les tribunaux, qui demandait 50 000 euros pour concurrence déloyale, qui exigeait la cessation de 80 % des activités de l’Association Kokopelli et qui a réussi à nous faire condamner devant le Tribunal de Nancy à 12 000 euros de pénalités.

    Nos amis d’Univers-Nature, qui gèrent également notre site internet depuis 6 ans, avaient pensé pouvoir parer aux publicités Baumaux sur Google en bloquant l’apparition de l’url de cette société qui en a mis alors une seconde en ligne.

    Nous avons depuis enquêté sur le web et nous nous sommes aperçus qu’effectivement de très nombreux sites internet et blogs, qui communiquaient sur les luttes de Kokopelli contre la mafia semencière, voyaient leur page encerclée par les publicités de Baumaux lorsque ces sites et blogs acceptaient les publicités de Google.

    Les raisons de cet assaut massif de publicités internet émanant de Baumaux sont simples:

    – d’un point de vue stratégique, l’image de marque de Baumaux a beaucoup souffert de son attaque insensée contre Kokopelli.

    – d’un point de vue technique, Baumaux a du payer très cher chez Google les termes "graines bio" et "semences bio" pour être positionné en très bonne place sur les pages web, sinon bien souvent en première place! (Nous osons espérer qu’il n’ait pas acheté le nom de Kokopelli: c’est une pratique très courante sur le web d’acheter le nom de ceux auxquels on veut nuire).

    Le résultat est spectaculaire: tous les sites et blogs qui acceptent les pubs Google et qui se font l’écho de la lutte de Kokopelli "attirent" les pubs de Baumaux sous forme de gros placards verts (verts comme l’écologie, bien sûr!!): de très nombreux internautes en sont tout déconcertés.

    Que faire? Il n’est pas dans les prérogatives de l’Association Kokopelli de lancer un mot d’ordre généralisé de boycott à l’encontre de Baumaux, comme il nous l’a été suggéré à maintes reprises.

    Des internautes avertis nous ont, par contre, informé qu’ils ne s’offusquaient point de cette agressive stratégie commerciale: au contraire, ils cliquaient sur la pub, et plutôt deux fois ou trois fois qu’une, et ils laissaient bien la page du site Baumaux s’ouvrir dans son intégralité. Coût de l’opération: 1 euro facturé au débit de la dite société.

    50 000 cliks = 50 000 euros! Cela fait cher du bio et quel bio!

    Les graines bios chez Baumaux sont à l’image de la "protection de la biodiversité" chez le GNIS: beaucoup de beaux mots. Les graines bios représentent un infime pourcentage du catalogue Baumaux, ce qui veut dire d’ailleurs que tout le reste des semences commercialisées par cette société sont produites avec les plus toxiques des pratiques agricoles car l’agriculture semencière utilise d’autant plus de poudre de perlin pinpin que les semences ne sont pas consommées! De plus, ces quelques "graines bios" ne sont bien souvent que des hybrides F1 qui participent d’autant à l’érosion des ressources génétiques.

    Et à quel prix! Comment Baumaux peut-il avoir l’outrecuidance de reprocher un "enrichissement" à l’Association Kokopelli lorsque l’on analyse les prix pratiqués pour ses "graines bios":

    – la tomate hybride F1 "Aspion" à 4 euros 50 les 10 semences.
    – la tomate hybride F1 "Agro" à 4 euros 50 les 10 semences.
    – la tomate hybride F1 "Myriade" à 6 euros 50 les 10 semences. Ce qui représente une augmentation de 650 % par rapport aux prix pratiqués pour les tomates par Kokopelli.

    – la laitue "Tintin" à 4 euros 30 les 150 semences. Ce qui représente une augmentation de 870 % par rapport aux prix pratiqués pour les laitues par Kokopelli.

    On se demande bien ou Tintin est allé chercher des semences bios de laitue à quasiment 30 euros le sachet d’un gramme. Au Tibet ou au Congo ou bien peut-être sur la Lune et sans doute même à pied? A quand la carotte "Milou" et le concombre "Capitaine Haddock"?

    Pour ses stratégies futures, peut-être pourrions-nous conseiller à Monsieur Philippe Baumaux le recours aux boules de cristal? Pour que les beaux mots point ne se transforment en beaux maux!

    Monsieur Baumaux, laissez nous vivre! L’Association Kokopelli oeuvre en co-évolution avec les forces de vie. L’esprit de Kokopelli est immortel et comme le disait le poète Béranger "vous n’aurez pas ma fleur, celle qui me pousse à l’intérieur et je…..".

    Encore un grand merci à tous nos amis et amies pour le soutien incroyable de ces dernières semaines: du baume au coeur.

    Dominique Guillet

  2. charlybe dit :

    Faites comme moi, envoyez un mail à Baumeaux en disant que vous ne passerez plus de commande suite à leur action en justice contre Kokopeli.

  3. chacha dit :

    Je ne commande plus chez Baumaux, ils continuent à m’envoyer leur catalogue bien que j’ai demandé de cesser.
    Il y a plein d’autres fournisseurs de graines dont Kokopeli et puis allez faire un tour sur Tomodori.com.
    Si cliquer sur le logo de Baumaux leur coute de l’argent, faite le !
    Marre des pollueurs de planète avec leurs F1 hors de prix qui veulent être les rois du monde.

  4. fred dit :

    les puissant n’en ont jamais assez !!! la regulation et la diversite sont notre avenir le combat de chacun pour le salut de tous

  5. EcoLoïc dit :

    Je viens de découvrir cet article et j’en suis tout retourné! C’est comme d’habitude le monde à l’envers…. Quelle honte d’attaquer Kopopelli pour leurs démarches si légitimes, et QUEL TOUPET, LAISSER MOI VOUS DIRE BAUMAUX DE MES xxxxxxx , de marcher sur les plates bandes de Kopopelli,en matraquant de pubs la potentielle clientéle de Kopopelli,et ce aprés leur avoir soutiré 12000 euros (n’oublions pas les 25000 euros versés à l’Etat et à la Fédération des industriels…). BOYCOTTONS BAUMAUX mais noubliez pas: "cliquer sur le logo de Baumaux leur coute de l’argent, faite le !"
    Et enfin communiquons plus sur l’importance de la conservation des espéces végétales,sujet encore trop pris à la légére par le grand publiqe, et faisons notre propre pub, pour ces gens qui pensent et agissent….De bouche à oreille……..de bouche à oreille….de bouche à oreille…de bouche à oreille…
    LONGUE VIE à KOPOPELLI……

    . …et à tous ceux qui aiment la Nature.

  6. bluc dit :

    bonjour

    En attendant que la loi change en France, installez le siège social dans un état européen protégeant les semences ancienne (plus de poursuites possible) et grâce à internet, continuez votre activité.

  7. gui dit :

    l’association Kokomachin a été condamné pcqu’elle VENDAIT ces graines, des graines récoltées n’importe où avec un immense amateurisme. Ou on fait des variétés où on ‘en fait pas. Les variétés c omme les races de chats de chiens, de vaches : sinon on n’a qu’à vendre une seule variété;
    si on élabore une variété ça demande du travail et ce travail se paie
    or en tant qu’association 1901 Koko ne paie pas de charges, pas de cotisation sécu, pas de cotisation retraite, pas d’impôts …
    la liste est longue
    c donc bien de la concurrence illégale
    personne ne leur a interdit de les donner, ces graines
    ils ont bien fait un énorme profit dessus
    profit qui
    1 : a été obtenu grâce au travail des autres
    2 : n’a pas été redistribué à la nation par les différentes taxes existant sur le travail et permettant de financer la solidarité nationale

    il sont enfin une vision extremmement simpliste des choses

  8. shadow & dust dit :

    Les pires choses au monde ont été faites avec les meilleures intentions.
    Le grainetier pleignant a peut être démarré son activité avec celles-ci et donne aujourd’hui belle façade avec le bio. Autant faire croire qu’on est dans le rythme quand on ne sait pas danser.
    Dans un état obsolète comme l’est le notre qui a 20 ans de retard, corrompu jusqu’à l’âme par les lobbys qui se shootent à la pétrochimie, bridé par les normes, rien que ce mot est une insulte à la vie, qui nous sont de plus en plus reprochées par nos voisins, à quand les brevets sur la vie? la notre, la votre, celle de nos enfants, celle qui nous entoure de toute part; à quand Le Meilleur Des Mondes …? Histoire de faire encore plus de fric, à quand une taxe sur la naissance, après tout pourquoi pas, quand on est capable de déclarer illégal….des semences. Et la stupidité n’aurions nous pas due la déclarer illégale depuis longtemps peut être ! bizarrement personne n’y a pensé. Tâche trop rude.
    Quant à ce semencier sans scrupules il faut qu’il réalise que maintenant ou plus tard tout se paye, d’une façon ou d’une autre; étrangement la vie s’en charge. Déja grace à eux nos gosses seront fiers …
    Une partie de cette humanité est vraiment à vomir.
    Au fait pour le commentaire de guimachin juste au dessus, que je soupçonne fort d’être lié au plaignant, d’où tient il le "n’importe où et les amateurs", les variétés, ils ne les font pas, ils les pérennisent, c’est la planète qui te supporte qui les a fait ces variétés,bougre d’âne, 4 milliards et demi d’années pour arriver à un équilibre et vous foutez tout en l’air en un siècle. Et trop facile de se cacher derriere des textes et des dogmes (cotisations, sécu…etc) qui, eux, permettent plus que n’importe qui ou quoi de profiter du travail des autres! et à propos de la vision simpliste, j’aimerais assez voir ton assiette que tu a bien sur rempli grâce à la super grande surface du coin! Pur produit de cette foutue société de conso, il ne te manque que le code barre!!!!!!!!!! Va donc faire un jardin!!!
    Que ceux qui le peuvent fassent des jardins bio avec le plus de variétés anciennes et gardez des plants pour récupérer les graines de façons à pérenniser des espèces que nous aurons peut être du mal à avoir si à l’avenir les politiques restent aussi gangrénées.
    BIEN FAIRE ET LAISSER DIRE !