Accueil    |    Contact

Accueil » Alimentation Bio » Des OGM dans des fromages AOC

OGM j'en veux pasLe label de qualité Appellations d’origine contrôlée (AOC), bientôt AOP (d’origine protégée) ne garantit aucunement l’exclusion des OGM de la production. Or, les OGM sont omniprésents dans toutes les filières de production animale, notamment laitières, puisque les vaches peuvent être nourries avec du soja ou du maïs OGM importés des Etats-Unis.

Greenpeace s’est donc mobilisé un peu partout en France, samedi, pour sensibiliser le grand public sur la présence potentielle d’OGM jusque dans les filières de production de fromages, pour réclamer un étiquetage permettant de savoir si les animaux ont été nourris ou non avec des OGM, et pour inviter les gens à signer la pétition pour un moratoire européen sur toutes les autorisations d’OGM.

Sur 46 fromages AOC, 21 excluent systématiquement les OGM de l’alimentation des animaux produisant le lait utilisé. 10 autres fromages AOC se sont engagés à prochainement les rejoindre. Par contre, pour les 15 fromages AOC restants, chaque producteur est libre d’exclure ou non les OGM de l’alimentation animale : vous pourrez donc trouver des OGM dans le Munster, le Chabichou du Poitou, le Livarot ou le Camembert de Normandie ou Maroilles AOC par exemple.

Fromages avec OGM

1 Commentaire

  1. José Bovin dit :

    Non mais c’est pas vrai vous débarquez ou quoi? Depuis que les protéines sous forme de farines animales sont proscrites pour la nourriture des laitières, on leur donne des protéines végétales sous forme de soja. Depuis 30 ans au moins le soja vient d’amérique où il est OGM à 95%. L’europe ne produit que très peu de soja.Cela ne concerne pas que quelques localités mais toute la France et toute l’Europe voire le Monde entier.
    Geenpeace se moque de nous car ils savent cela très bien. Même les agriculteurs en bio procèdent ainsi et cela est autorisé. Il y a longtemps que tous les animaux, bio ou non, sont supplémentés au soja OGM. Cela est tout à fait autorisé et il n’y a aucune obligation d’étiqueter les produits finis. C’est ce dernier point qui pourrait être changé si les lobbies type greenpeace étaient un tant soit peu conséquents…