Accueil    |    Contact

Accueil » Energie / Habitation » Espionnage de Greenpeace par EDF

EDF espionne GreenpeaceUne enquête aurait été ouverte concernant EDF sur un présumé espionnage de Greenpeace. C’est Yannick Jadot, ancien directeur des campagnes de Greenpeace France et tête de liste "Europe écologie" pour les élections européennes dans l’Ouest, qui la indiqué aujourd’hui, parlant de "pratiques d’espionnage" de ses ordinateurs dans lesquelles EDF "serait clairement impliqué".

Il "apparaît qu’EDF serait clairement impliqué dans des pratiques de barbouzes en terme de piratage et d’espionnage sur ma personne et sur mon système informatique", a-t-il indiqué, ajoutant que ces pratiques viseraient "plus largement toute personne et toute organisation qui travaille sur le nucléaire et ne travaille pas forcément dans le même esprit qu’Areva ou le président de la République".

Yannick Jadot s’est donc constitué partie civile pour avoir accès au dossier. Effectivement, comme il le dit, "si l’implication d’EDF était avérée, on est là devant un scandale énorme". "On ne peut être dans une démocratie", avec une "organisation dont le contribuable, le citoyen est propriétaire" et "mettre en place des officines de barbouzes (…) qui fliquent des citoyens qui cherchent encore une fois à faire la transparence avec un peu de démocratie", a-t-il indiqué.

L’ancienne juge Eva Joly, 2ème de la liste "Europe Ecologie" en Ile-de-France, a parlé de fait "totalement choquant mais pas véritablement étonnant", affirmant que "des services au service du pouvoir manipulent", citant l’affaire Clearstream et Elf. "Il y a cette culture du secret qui veut écarter les citoyens et les associations de domaines entiers de la vie publique".

Effectivement, rien de très étonnant lorsqu’on a vu le reportage de France 3 "Uranium : le scandale de la France contaminée"…

Commentaires fermés