Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Agriculture Biologique » Les chiffres 2012 de la Bio toujours en progression

chiffres bioL’Agence bio vient de publier les données détaillées de surfaces et de cheptels certifiés bio ou en conversion au 31 décembre 2012, ce qui donne un panorama intéressant de la production bio. A cette date, en France, 24 425 exploitations agricoles étaient engagées en agriculture biologique (+5,6% par rapport à 2011) soit 4,7% des exploitations agricoles en France, ce qui correspondait à une superficie en mode de production biologique de 1 032 941 ha, dont 855 644 ha certifiés biologiques et 177 297 ha en conversion (17% du total), soit plus de 3,7% de la surface agricole de France.

Le secteur bio en France (préparateurs, distributeurs et importateurs de produits bio) a doublé en 5 ans. Quant à la consommation de produits bio à domicile, elle a atteint 2,4% du marché alimentaire total (1,3% en 2007).

3 régions rassemblaient 1/3 des exploitations bio françaises, fin 2012 : la région Rhône-Alpes est la première région de France en termes d’exploitations bio avec 2 704 exploitations bio (+6% par rapport à 2011), talonnée par la région Languedoc-Roussillon (2 633 exploitations), et par la région Midi-Pyrénées (2 600 exploitations, +7%). On atteint plus de 50 % des exploitations bio françaises, en ajoutant 2 régions : les régions PACA (2 372 exploitations, +6%) et Aquitaine (2 300 exploitations, +6%).

Près de la moitié des surfaces en bio (49%) est localisée dans 5 régions et près d’1/3 dans trois régions : Midi-Pyrénées (125 400 ha), Pays de la Loire (107 623 ha) et Languedoc-Roussillon (avec 93 653 ha de surfaces bio). Mais la région Picardie est la région dans laquelle la part des surfaces en conversion dans les surfaces totales bio est la plus importante (30% des terres bio en conversion).

En ce qui concerne les productions végétales biologiques, 65 % des surfaces bio étaient toujours en herbe ou dédiées aux cultures fourragères, 20 % cultivées avec des céréales et oléo-protéagineux, et 10 % avec des vignes, vergers, du maraîchage ou des PPAM.

Pour les productions animales, on constatait qu’1 exploitant bio sur 3 était éleveur, et que le nombre d’élevages et les cheptels certifiés biologiques et en conversion de toutes les espèces ont progressé en 2012.

Commentaires fermés